Accueil / Commerce/Gestion / La Chine augmente ses importations de vin
La Chine augmente ses importations de vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Reprise 2022
La Chine augmente ses importations de vin

Les importations chinoises de vin au cours des cinq premiers mois de l'année ont poursuivi leur tendance à la baisse, mais le recul global a été atténué par une croissance enregistrée en mai. Plus généralement, des incertitudes planent alors que le nombre de cas de Covid double à nouveau à Shanghai, faisant craindre un nouveau confinement.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 18 juillet 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La Chine augmente ses importations de vin
La France prend la tête des vins conditionnés, et le Chili celle des vins en vrac. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2019)
L

es importations globales de vins et spiritueux en Chine sur cinq mois ont chuté sans exception, les mesures anti-Covid prises au deuxième trimestre ayant étranglé les principaux centres de consommation et de commerce tels que Shanghai. Les importations de vin ont régressé de 13,7 % en valeur pour passer à 592,8 millions de dollars (587 M€), selon les dernières données publiées par l'Association chinoise pour les importations et les exportations de vins et spiritueux (CAWS). Toutefois, en mai, les importations de vin s’affichent en hausse, progressant de 12,2 % en valeur pour atteindre 141,8 millions de dollars US (140 M€), pour un total de 38 millions de litres. Il s’agit de la première croissance mensuelle enregistrée à ce jour. Il est trop tôt pour dire si cette hausse reflète une reprise de la demande ou bien si elle s’explique par des retards dans les expéditions mondiales. Shanghai, qui vient de sortir d'une période de confinement de plus de deux mois, enregistre désormais de nouveaux cas, ce qui fait craindre de nouveau un éventuel confinement.

La France en tête des vins conditionnés, et le Chili des vins en vrac

En ce qui concerne les importations de vin, la France se positionne en tête des expéditions conditionnées. Elle a aussi réussi à creuser l'écart avec les autres pays fournisseurs, tandis que l'Australie, ancien numéro un des importations, a été jetée quasiment aux oubliettes, sa part de marché ne dépassant plus 0,5 %. Entre janvier et mai, la France a exporté vers la Chine des vins d’une valeur totale de 254,2 millions de dollars US (252 M€), ce qui représente 42,8 % des importations totales. Il s'agit toutefois d'une baisse de 10,9 % en valeur et de 23,1 % en volume, d’après les données de la CAWS. Le Chili a réussi à contrer la tendance à la baisse et a enregistré une croissance à la fois en volume et en valeur. Le pays sud-américain a exporté 64,3 millions de litres de vins, d'une valeur de 155 millions de dollars US (154 M€), vers la Chine au cours des cinq premiers mois, soit une hausse de 16,08 % en volume et de 11,95 % en valeur. Sa part de marché a également augmenté pour atteindre 26,15%. Les vins chiliens conditionnés ont représenté environ 116,1 millions de dollars (115 M€), soit environ 74% du total de ses exportations vers la Chine, ce qui laisse à penser que les vins de qualité progressent, de plus en plus de commerçants se tournant vers le Chili pour remplacer les vins australiens. Ce qui ne signifie pas que les vins en vrac ne constituent pas une activité importante pour le Chili. En effet, ce dernier reste en tête des importations de vin en vrac en Chine, s’arrogeant près de 72 % de la valeur totale des importations de vin en vrac, comme le montrent les données de la CAWS.

Les Etats-Unis gagnent du terrain

Quant aux vins conditionnés dans des formats allant de 2 à 10 litres, l'Australie dominait initialement cette catégorie, car les droits de douane punitifs imposés par la Chine ne s'appliquent qu'aux vins australiens conditionnés en formats de 2 litres ou moins. Elle a toutefois cédé sa place aux États-Unis et à la France sur la base des données concernant la période de janvier à mai. Hormis le Chili, les exportations américaines ont également enregistré une croissance en valeur sur cinq mois, progressant de 19,3 % à 20,4 millions de dollars US (20 M€) par rapport à la même période de l'année dernière.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé