Accueil / Commerce/Gestion / Cette maison accorde vins de Champagne et... radis

Il fallait y penser
Cette maison accorde vins de Champagne et... radis

4 ans après le début de la campagne du SGV mettant en scène des accords simplissimes, la maison Delamotte propose sa vision d'une alliance réussie avec des bulles de champagne en optant pour le radis.
Par Laurie Andrès Le 14 mai 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Cette maison accorde vins de Champagne et... radis
L'idée est d'associer le champagne à des plaisirs simples. - crédit photo : DR
P

eu coutumier des dîners de gala et de célébration, le radis, le plus souvent consommé cru, avec du beurre et une pointe de sel, s’est fait une place de choix au sein de la maison Delamotte.

Tout se joue sur les textures et sur la sensation de « piquant », peut-on ainsi lire dans le communiqué de presse de la maison. Cet accord surprenant est “sublime” par la cuvée brut de la maison dont l’assemblage est composé de 60% de chardonnay (Côte des Blancs), et de 35% de pinot noir (Montagne de Reims) et de 5% de pinot meunier, vieillie 36 mois sur lies.

Un champagne « aérien » doté d’une grande fraîcheur qui vient souligner le piquant du radis (la rencontre piquant -pétillant) et par son onctuosité vient souligner le croquant du radis. Pour Didier Depond, président de la maison, c’est aussi surtout une association de raison : « J’ai tenu à rappeler cet accord champagne- radis parce qu’il m’avait autant surpris que conquis. Alors que l’on imagine parfois des accords sophistiqués avec le champagne, voilà qu’un oenologue et expert du goût - puisque fondateur de l’Institut français du goût -, le regretté Jacques Puisais, répond à ma question : Quel produit se marie le mieux avec le Champagne ? en s’exclamant : le radis bien sûr ! »

Plaisirs simples

Connue pour être relativement discrète, la maison Delamotte située au Mesnil-sur-Oger (Côte des Blancs) entrée dans le giron du groupe Laurent Perrier depuis 1988 aux côtés du très sélectif champagne Salon, n’était jusqu’à présent pas particulièrement associée aux plaisirs « simples » du champagne.

Si croquer dans un radis et ouvrir des bulles reste l’apanage de l’épicurien (champenois) curieux et aguerri, cet accord « végé » signe un changement de positionnement ou de réajustement qui peut marquer l’image même du roi des vins.

« Dégustez la vie et profitez des plaisirs simples. Les occasions d’apprécier un verre de champagne sont multiples et les accords les plus simples sont souvent ceux qui vous marquent le plus », appuie Didier Depond.

Après deux ans de pandémie, de confinement successifs, de mouvements sociaux et un contexte géopolitique européen mis à mal par la guerre en Ukraine, la simplicité semble être la voie de la raison pour la maison Delamotte qui promet à l’avenir d’autres alliances candides.

« Les produits « bruts » peuvent faire l’objet de très beaux accords, je pense à un comté, un parmesan… Côté cuisine, un beau fish and chips, quoi de plus percutant que le champagne pour l’accompagner ? C’est délicieux. », conclut Didier Depond.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé