Accueil / Viticulture / Une feuille de route pour booster le biocontrôle et sortir des pesticides de synthèse

2022-2026
Une feuille de route pour booster le biocontrôle et sortir des pesticides de synthèse

Visant une sortie des phytos en 2030, la Région Nouvelle-Aquitaine souhaite explorer toutes les voies techniques, organisationnelles, et juridiques pour lever les freins à l’utilisation massives des produits de biocontrôle.
Par Marion Bazireau Le 20 avril 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une feuille de route pour booster le biocontrôle et sortir des pesticides de synthèse
Bordeaux et la Nouvelle-Aquitaine comptent à ce jour 25 entreprises industrielles productrices de biosolutions. - crédit photo : Région Nouvelle-Aquitaine
C

e 15 avril, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, a signé la feuille de route 2022-2026 dédiée au biocontrôle et aux biosolutions, poursuivant l’ambition de faire de sa Région un pilote en la matière.

« Avec leurs méthodes de protection et leurs produits utilisant des mécanismes naturels, ces deux solutions constituent des moyens d’actions pour accélérer la transition agro-écologique dans laquelle la Nouvelle-Aquitaine s’est engagée via Néo Terra depuis 2019, un programme en faveur du climat fixant notamment la sortie des pesticides de synthèse en 2030 et des produits CMR (cancérogène, mutagène reprotoxique) en 2025 » indique son service presse.

Bordeaux et la Nouvelle-Aquitaine comptent à ce jour 25 entreprises industrielles productrices de biosolutions. Par ailleurs, 18 % des achats de biocontrôle et biosolutions nationaux s’effectuent sur ce territoire.

Plusieurs axes stratégiques

La feuille de route décline plusieurs axes stratégiques visant à fédérer les acteurs, améliorer leur coordination et les interfaces possibles en développant des outils spécifiques via le Cluster ; mobiliser la recherche pour trouver de nouvelles matières actives, de nouveaux process… ; accompagner les entreprises depuis l’élaboration de leur stratégie d’innovation jusqu’à leur développement industriel, en passant par la construction des dossiers de demandes d’homologation pour réussir la mise en marchés de leurs produits ; et déployer les solutions éprouvées au sein des exploitations agricoles de Nouvelle-Aquitaine pour réussir la transition agroécologique.

« La Région souhaite ainsi expérimenter sur son territoire toutes les solutions techniques, organisationnelles, juridiques qui permettront de lever les freins au développement et à l’utilisation massives de ces solutions ».

La feuille de route a également été signée par la DRAAF Nouvelle-Aquitaine, Agri Sud-Ouest Innovation, la Chambre régionale d’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Sciences Agro, le GIE Transition Ecologique en Agriculture, la Coopération Agricole Nouvelle-Aquitaine, ACTA (Instituts techniques agricoles), l’Inrae Nouvelle-Aquitaine, et le Négoce Agricole Centre-Atlantique.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé