Accueil / Commerce/Gestion / Deux étudiantes proposent le Tinder des passionnés de vin
Deux étudiantes proposent le Tinder des passionnés de vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Tchin !
Deux étudiantes proposent le Tinder des passionnés de vin

Les deux lauréates du concours Tomorrow Wine développent une application de rencontres dédiée aux oenophiles, qu’ils soient simples épicuriens ou vrais connaisseurs.
Par Marion Bazireau Le 23 février 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Deux étudiantes proposent le Tinder des passionnés de vin
La finale de la 4e édition du concours Tomorrow Wine a eu lieu ce 16 février sur le stand de la Revue du Vin de France du Salon Wine Paris. - crédit photo : Vinventions
T

out commence comme sur une application de rencontres classique. L’utilisateur créé son profil, renseigne son âge, son lieu de vie, télécharge une photo… Mais sur "Tchin", il doit en plus préciser s’il rentre dans la catégorie « vigneron », « œnologue », « historien », ou simple « épicurien ».

Passée cette étape, il lui reste à mentionner ses quatre régions viticoles préférées, et les couleurs qu’il préfère. « Il va ensuite swiper à droite, ou à gauche, mais le "Match" est remplacé par un "Tchin" ! » complètent Alicia Dumas et Marie-Julie Jegot, les deux lauréates du concours Tomorrow Wine organisé par Vinventions.

L’algorithme propose alors trois vins correspondant aux affinités des potentiels tourtereaux et une liste de lieux dans lesquels ils peuvent les déguster : un bar, un caviste, ou un restaurant. « Ils pourront présenter un QR Code à l’établissement, qui leur proposera une remise, 50 % sur le deuxième verre par exemple » poursuivent les deux étudiantes en MBA communication et marketing des vins et spiritueux à l'EFAP, à Bordeaux.

Les célibataires peuvent choisir une version gratuite ou une version premium. « Pour 9,99 €/mois, ils auront des réductions sur des vins, sur des prestations d’oenotourisme, et un abonnement au magazine Terre de Vins à un tarif préférentiel ». Les deux étudiantes comptent aussi les marques de vin pour faire tourner leur business. « Elles devront payer pour se faire référencer ou pour publier des encarts publicitaires ».

Lancement sous un an à Bordeaux

Grâce aux 10 000 € qu’elles ont gagné avec le premier prix du concours, Alicia Dumas et Marie-Julie Jegot vont pouvoir déposer leur marque à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI). « Et nous allons être suivies pendant six mois par l’incubateur de Bernard Magrez. Nous espérons trouver des fonds pour payer un développeur web et lancer Tchin d’ici maximum un an ».

L’application couvrira d’abord la région de Bordeaux, et sera étendue aux autres régions viticoles.

Ce 16 février, le jury de Wine Tomorrow a remis son deuxième prix et 2 500 € aux créatrices de Winenote, une agence commerciale de mise en relation des producteurs locaux et des jeunes urbains à travers des interventions en festival de musique.

L’association DéCuvée de restauration du lien social entre vignerons et jeunes urbains, autour de réunions Tupperwine et d’événements trimestriels a reçu le troisième prix et 1 000 €.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Françoise Pauly Le 24 février 2022 à 10:00:02
Bravo les filles ! Pour info, VineaLove est déjà disponible sur GooglePlay et l'Appstore, pour des rencontres amoureuses, amicales ou professionnelles autour du vin ???. L'application est gratuite et internationale, disponible en 6 langues ? !
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé