Accueil / Oenologie / 3 jeunes reprennent le labo ES20 au service des vins bio, biodynamiques et nature

Languedoc
3 jeunes reprennent le labo ES20 au service des vins bio, biodynamiques et nature

Jean-Philippe Escorne laisse les parts de son laboratoire biterrois à trois de ses salariés oenologues. Ces derniers veulent mettre la science et technologie au service des vignerons en bio ou en biodynamie et de la qualité des vins nature.
Par Marion Bazireau Le 14 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
3 jeunes reprennent le labo ES20 au service des vins bio, biodynamiques et nature
« Nous ne voulons pas faire des vins de laboratoire mais des vins de vigneron » annonce le trio d’œnologues. - crédit photo : ES20 oenologie
D

u Minervois aux Terrasses du Larzac, en passant par Faugères, Saint-Chinian ou Pézenas, le laboratoire ES20 œnologie s’est fait connaître de nombreux vignerons depuis sa fondation en 1988 à Béziers par Jean-Philippe Escorne.

Ce dernier laisse aujourd’hui les rênes à trois de ses salariés oenologues, âgés de 35 à 39 ans. Karine Antigny, responsable technique a intégré la société en 2010, suivie par Marion Coste, responsable du laboratoire et de la qualité, et, plus récemment, de Paul-André Saulnier, responsable du développement commercial.

« Nous partageons la même bienveillance et la même vision quant à la façon dont nous voulons accompagner les vignerons et nous différencier » annonce le trio, qui souhaite continuer à gagner en qualité d’analyses, matériel de pointe à l’appui, sans que la technologie ne l’emporte sur l’accompagnement humain.

60 % de vignerons en bio ou biodynamie

« Nous ne voulons pas faire des vins de laboratoire, mais des vins de vigneron » assure Marion Coste, qui promet un passage quotidien en cave lors des vendanges et conseils sur mesure, du contrôle maturité jusqu’à la mise en bouteille, et la mise à disposition d’articles accessibles à tous, en lieu et place « de publications œnologiques rébarbatives ».

La fine équipe s’est spécialisée dans l’accompagnement des vignerons en bio et biodynamie, qui représentent 60 % de sa clientèle, avec une part croissante en vins nature. « La science et la technique viennent épauler cette démarche, comme une régie en coulisses, chargée d’éviter les déviances ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (4)
Antigny Ghislaine Le 15 janvier 2022 à 20:53:08
Bravo à tous les trois.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Jean68 Le 15 janvier 2022 à 12:29:40
Comment peut-on faire de la publicité pour cette escroquerie qu'est la biodynamie, ce sont ces gens-là adepte de la secte de l'anthroposophie qui sont de véritables boulet pour notre société, et qui font toute cette propagande contre la vaccination. Ce sont des personnes qui sont anti science qui propose des solutions magique et ésotérique les une les plus plus action que les autres, et vous vous publier leur propagande !!!
Signaler ce contenu comme inapproprié
Maxence Le 15 janvier 2022 à 12:25:22
Biodynamie et science dans la même phrase ? Il fallait oser ! Biodynamie c'est bien le truc des phases de la lune et des excréments dans des cornes où je confonds ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
Guillaume Le 14 janvier 2022 à 20:37:21
Science et biodynamie dans la même 0hrade
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé