Accueil / Commerce/Gestion / Verallia investit 30 millions € pour réduire de 50 % l’empreinte carbone de bouteilles de vin
Verallia investit 30 millions € pour réduire de 50 % l’empreinte carbone de bouteilles de vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Cognac
Verallia investit 30 millions € pour réduire de 50 % l’empreinte carbone de bouteilles de vin

Devant remplacer la production du four n°2 de son site charentais, l’investissement innovant dans deux fours électriques veut marquer l’attachement du groupe verrier à pérenniser son outil industriel.
Par Alexandre Abellan Le 11 janvier 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Verallia investit 30 millions € pour réduire de 50 % l’empreinte carbone de bouteilles de vin
« Verallia France souhaite faire de l’usine de Cognac une vitrine de l’innovation avec un projet de construction de deux fours 100% électriques » indique le fournisseur. - crédit photo : Verallia
A

vec « la construction de deux fours 100 % électriques [l’usine Verallia de] Cognac deviendrait le premier site en Europe et au sein du groupe produisant des emballages en verre à destination du marché alimentaire avec des fours 100 % électriques » annonce un communiqué du groupe verrier. Représentant une économie de 50 % des émissions de gaz carbonique (CO2), ces deux fours électriques de 75 m2 représentent également un investissement de 50 % supérieur à la construction de fours classiques (coûtant 25 millions € l’unité).

Ces nouveaux équipements doivent remplacer le four n°2 du site de Châteaubernard (Cognac), dédié au verre extra blanc et devant s’arrêter avant 2024. Plus petits, les fours électriques produiront quotidiennement 150 tonnes de bouteilles chacun, quand le four n°2 affiche une tirée de 300 tonnes/jour. « Cette annonce illustre notre volonté d’assurer la pérennité de nos sites de production tout en innovant afin d’avoir un outil de production de pointe au service de nos clients dans la région » déclare dans un communiqué Olivier Rousseau, le président de Verallia France, précisant être « très heureux d’avoir annoncé cette excellente nouvelle aux salariés de notre site de Cognac qui a particulièrement été impacté par notre projet de transformation l’année dernière ».

Plan de transformation

Ayant conduit à des grèves en 2020-2021, le plan de suppression concernait 80 postes sur le site de Cognac (pour un total de 150 suppressions sur les sept usines françaises de Verallia). Au final, le fournisseur indique à Vitisphere avoir « évité les départs contraints sur tous les sites industriels concernés par le plan de transformation (avec 144 demandes de départ volontaires et 218 postes ouverts sur le groupe), à l’exception du site de Cognac [où] une quarantaine de salariés concernés par le plan ont pu retrouver une solution de reclassement interne. La recherche d’une solution de reclassement externe ne concerne à ce jour plus que 2 salariés sur ce site et se poursuit avec le support du cabinet RH Partners. »

En ce qui concerne « la construction de ces nouveaux fours, cela n’implique aucun changement sur les effectifs et c’est une preuve de la volonté de Verallia de continuer à investir sur des projets de long terme visant à donner un maximum de visibilité à ses employés sur le site de Cognac » ajoute l’industriel.

Leader européen

Globalement, Verallia possède 32 usines verrières dans 11 pays, lui permettant de revendiquer le titre de troisième producteur mondial de l’emballage en verre pour les boissons et produits alimentaires (avec le leadership pour l’Europe).


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé