Accueil / Viticulture / "Alerte rouge" sur les jaunisses cette année en Bourgogne

Prospections 2021
"Alerte rouge" sur les jaunisses cette année en Bourgogne

La pression de la flavescence dorée reste forte et l'expression du bois noir « galopante », d'après les résultats de la campagne de prospection 2021.
Par Clément L’Hôte Le 04 janvier 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Flavescence : 4 nouvelles communes touchées en Côte d’Or. - crédit photo : Clément L'Hôte
«

 Très forte expression des jaunisses en 2021 avec, localement, une explosion particulièrement préoccupante du bois noir ». La Fredon Bourgogne-Franche-Comté a dressé, ce mois de décembre, un premier bilan des prospections 2021 en Bourgogne. Sur 3281 échantillons foliaires analysés, 132 ressortent positifs à la flavescence dorée, 3198 au bois noir. Des résultats « qui ne procurent qu’une vision partielle et sans doute une sous-évaluation de la situation sanitaire », rappelle la Fredon BFC.

Côté flavescence dorée, le nombre de communes touchées est le même qu’en 2020 (39), avec toute fois quelques différences. Des cas isolés ont été découverts dans 4 nouvelles communes de Côte d’Or : Beaune, Corgoloin, Gilly-lès-Citeaux et Villars-Fontaine. Jusqu’ici, seul le village de Prémeaux-Prissey était concerné dans le département. Mais la zone critique reste la Saône-et-Loire, où se concentre la plus grande partie des cas. En particulier dans le foyer historique du Mâconnais-nord, ainsi que dans le Beaujolais-nord. Seule nouvelle positive : l’Yonne n’a toujours aucun prélèvement positif à déplorer.

Extériorisation galopante

Mais cette année, c’est peut-être le bois noir qui préoccupe davantage la Bourgogne. Le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne) déplore une « extériorisation galopante » de la maladie, qui « atteint le vignoble dans des proportions inimaginables », d’après Jean-Philippe Gervais, directeur du pôle technique du BIVB. Une progression qui « masque la flavescence dorée lors des prospections ».

Les caméras embarquées arrivent

L’interprofession parle ainsi d’« alerte rouge » et peaufine son plan d’action pour les prochaines campagnes, en concertation avec les vignobles champenois et alsacien. Premier levier : « optimiser et soutenir la prospection », sachant que « le taux de repérage des prospections collectives ne s’élève qu’à 20 % en moyenne, moins de 1 % parfois ». Par ailleurs, le plan prévoit de « seconder la prospection à pied par l’imagerie ». Les techniciens des interprofessions travaillent en partenariat avec la société Bloomfield robotics pour entraîner une intelligence artificielle, capable de repérer les symptômes par caméra embarquée. Objectif : « capter 15 000 fragments d’images, principalement sur chardonnay ». Des drones sont également à l’essai.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé