Accueil / Commerce/Gestion / Feuillatte et Castelnau s'unissent en "Terroirs & Vignerons de Champagne"
Feuillatte et Castelnau s'unissent en "Terroirs & Vignerons de Champagne"
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Union coopérative
Feuillatte et Castelnau s'unissent en "Terroirs & Vignerons de Champagne"

La fusion-absorption de la Coopérative Régionale des Vins de Champagne par le Centre Vinicole - Champagne Nicolas Feuillatte va créer un mastodonte du vignoble champenois, pesant pour 9 % du vignoble.
Par Alexandre Abellan Le 15 décembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Feuillatte et Castelnau s'unissent en
'Ce nouveau groupe, Terroirs & Vignerons de Champagne, s’inscrit dans le sens de la concentration des acteurs champenois et de la restructuration du modèle coopératif' indique un communiqué. - crédit photo : CV-CNF
A

vec « l’ambition de devenir l’un des trois opérateurs majeurs de la filière », le Centre Vinicole – Champagne Nicolas Feuillatte (CV-CNF, première union de Champagne avec 82 caves coopératives) absorbe la Coopérative Régionale des Vins de Champagne (CRVC, constituée de 23 caves coopératives). Les deux unions coopératives valident leur union ce 15 décembre à l’issue de deux assemblées générales extraordinaires. Réunies à partir du 31 décembre 2021 sous la nouvelle bannière de "Terroirs & Vignerons de Champagne" (logo ci-dessous), les deux unions coopératives rassemblent 6 000 adhérents pour 3 000 hectares de vignes. Ce qui représente 9 % du vignoble champenois.

Annonçant un potentiel de production de 24,5 millions de cols (et 416 millions € de stock), cette union compte atteindre 5 % des parts de marché de l’AOC Champagne avec ses marques Nicolas Feuillatte et Castelnau. L’ambition de "Terroirs & Vignerons de Champagne" est également d’atteindre 300 millions d’euros de chiffre d’affaires (consolidé, il est actuellement de 287 millions €). Ce nouveau groupe est dirigé par Christophe Juarez, à la tête du CV-CNF depuis 2017.

Alternative au négoce

« Sans précédent depuis 25 ans », ce rapprochement propose « une alternative au négoce par la construction d’une relation de long-terme avec les sociétaires » indique un communiqué. « Cette création va dans le sens de la concentration des acteurs champenois et accompagne la restructuration du modèle coopératif » indique Véronique Blin, la présidente du CV-CNF qui prend la tête du nouveau groupe. Véronique Blin note que cette fusion « est une réponse à la spirale baissière des ventes du vignoble constatée depuis la dernière crise du secteur champenois de 2008 et de la perte de 40 millions de bouteilles sur le marché français. ».

Relancée il y a un an par le CV-CNF, la maison Abelé 1757 sera gérée séparément.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé