Accueil / Commerce/Gestion / -10 % de visiteurs et +20 % d'achats pour les salons d'automne des vignerons indépendants

Reprise commerciale
-10 % de visiteurs et +20 % d'achats pour les salons d'automne des vignerons indépendants

Les acheteurs sont au rendez-vous de la relance des grands rendez-vous commerciaux de vente directe pour les caves particulières, qui se préparent pour le grand évènement parisien de la fin d'année.
Par Alexandre Abellan Le 29 novembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
-10 % de visiteurs et +20 % d'achats pour les salons d'automne des vignerons indépendants
« Il y a une véritable attente de nos clients. Ils sont contents de nous retrouver, dès qu’ils arrivent sur nos stands ils tombent le masque, prennent le verre et le sourire » rapporte Jean-Marie Fabre. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
D

élivrance et performance. Après 20 mois de crise sanitaire, les vignerons indépendants ont retrouvé leurs salons de vente directe : à Clermont-Ferrand, Lyon, Reims et Lille, les acheteurs étaient au rendez-vous souligne Jean-Marie Fabre, le président des Vignerons Indépendants de France. Si les visitorats sont en baisse de 10 à 15 % selon les villes par rapport à leurs éditions respectives en 2019 (dernière année de salons, avant la crise covid), les paniers moyens affichent des hausses de 20 à 25 % selon les salons. D’après les retours de l’organisateur, « la clientèle qui ne s’est pas déplacée n’avait pas de passe sanitaire. On retrouve la proportion de Français non-vaccinés » note Jean-Marie Fabre, qui explique d’abord la hausse des achats par une tendance générale à l’augmentation de la consommation de vin depuis le déconfinement du printemps dernier.

Un phénomène visible en restauration cet été pour les zones touristiques, dans la grande surface cet automne avec des foires aux vins records (+11 % pour l’enseigne E.Leclerc) et dans les salons de Vignerons Indépendants. Cette augmentation des achats s’explique aussi pour Jean-Marie Fabre par une augmentation du pouvoir d’achat des ménages (avec l’épargne croissante et les moindres dépenses pendant les confinements) et l’anticipation d’une vendange annoncée comme historiquement faible depuis le printemps (amenant à des achats supérieurs, par solidarité ou anticipation de moindres disponibilités à l’avenir).

25 à 30 millions € de CA

Mais avant de se projeter sur les évènements du printemps 2022, il reste encore pour l’organisateur le salon de Paris à la porte de Versailles (2-5 décembre). « C’est le plus grand salon de vente directe aux particuliers de vin dans le monde » souligne Jean-Marie Fabre, avec 130 à 140 000 visiteurs en temps normal, pour 25 à 30 millions d’euros de chiffre d’affaires. « C’est un salon qui compte économiquement » pointe le président des caves particulières, soulignant l’effet « booster » de ces échanges avec la clientèle qui reste fidèle : « on ne savait pas à l’avance comment les clients allaient réagir. Ils nous témoignent de leur confiance pour leurs achats de fin d’année. »

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé