Accueil / Oenologie / Des bonnes pratiques pour ériger son chai sans erreur

"Clés de la réussite?
Des bonnes pratiques pour ériger son chai sans erreur

Pour donner toutes les clés au vigneron désirant construire ou rénover son outil de travail, la MSA a mis en ligne un recueil de conseils afin de réussir son projet.
Par Patrick Touchais Le 10 novembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des bonnes pratiques pour ériger son chai sans erreur
Christelle Guillet de la MSA 49 présente le site d’aide à la conception des chais. - crédit photo : Patrick Touchais
L

’enjeu est de taille. Et pas seulement financier. “Un chai, c’est le projet d’une carrière”. Comme le racontent le vigneron saumurois Joffrey Desgrousilliers et son confrère charentais Stéphane Branchaud : tout doit être bien pensé en amont pour ne pas se tromper. Tous deux ont récemment procédé à la construction d’un nouveau chai en s’appuyant sur les recommandations avisées des conseillères prévention des caisses de MSA de leur département. Ils témoignent dans une vidéo mise en ligne par la mutualité agricole sur son tout nouveau site monprojetdechai.fr. La création de cet outil numérique a été copilotée par Christelle Guillet, de la MSA 49 et Arnaud Desarmenien, de la Caisse centrale de la MSA pour tenter d’éviter les erreurs de conception – plus ou moins conséquentes – constatées a posteriori au gré des visites de chais. Y compris lorsqu’ils sont neufs…

“Souvent, le vigneron n'est pas assez aidé dans la réflexion de son projet. L’aspect technique est souvent mis en avant et l’aspect humain négligé, notamment le côté pratique du travail quotidien. Le site doit l’aider à bien garder la main sur son projet, en n’oubliant pas d’impliquer ses salariés”, détaille la conseillère du Maine-et-Loire.

Cahier des charges

Sur la plateforme digitale, le vigneron pourra progresser sur son projet de construction ou réfection de chai. Trois grandes parties le structurent : les “clés de la réussite”, qui insistent sur des choses simples, comme l’implication de ses salariés, et qui déboucheront sur l’écriture d’un cahier des charges précis ; “les étapes du projet” (intention, programmation, conception…) ; “le projet”, avec des points concrets : réception de vendanges, pressurage, vinification… Chaque onglet invite le vigneron à se poser des questions sur ses souhaits, ses besoins, et à remplir une fiche. Avec une question finale : “Ai-je bien pensé à tout ?”

“Au final, l’idéal sera de parvenir à rassembler le pratique, la sécurité le financier et l’esthétique”, conclut Christelle Guillet.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé