LE FIL

Méta-analyse

Plus de microorganismes dans les sols en agricultures bio et biodynamique

Vendredi 17 septembre 2021 par Marion Bazireau

Les publications sur les préparations biodynamiques (500, 501…) n’ont pas permis de mettre en évidence leur effet positif sur la vie des sols.
Les publications sur les préparations biodynamiques (500, 501…) n’ont pas permis de mettre en évidence leur effet positif sur la vie des sols. - crédit photo : Demeter
L'étude d'une centaine de publications scientifiques indique une amélioration d’environ 70% des indicateurs biologiques du sol en agriculture biodynamique, suivie de près par l’agriculture bio, par rapport à l’agriculture conventionnelle.

Tout juste publiés dans la revue Environmental Chemistry Letters, les résultats de la méta-analyse Amélie Christel d’AgroParisTech, Pierre-Alain Maron et Lionel Ranjard de l’INRAE de Dijon indiquent une amélioration d’environ 70% des indicateurs biologiques du sol en agriculture biodynamique, suivie de près par l’agriculture bio, par rapport à l’agriculture conventionnelle.

Avant d'arriver à cette conclusion, les chercheurs ont d’abord identifié 423 études disponibles avec les mots clés « sol + *bio* ou *diversité ou écologie », en lien avec les systèmes de culture conventionnelle, de conservation, bio ou biodynamique.

Ils en ont finalement retenu une centaine, celles qui adoptaient une démarche systémique, considérant le système agricole comme un « tout », remarquant au passage que l’agriculture de conservation des sols avait encore été peu étudiée.

Le grand écart

La comparaison entre les systèmes montre globalement que la bio et la biodynamie améliorent significativement les qualités écologiques du sol par rapport à l’agriculture conventionnelle, notamment du point de vue de l’abondance, de la diversité et des fonctions des microorganismes. A noter que les chercheurs n’ont pas toujours fait le même constat concernant les vers de terre et certains arthropodes.

Dans le détail, 43 % des indicateurs biologiques du sol sont améliorés en agriculture biodynamique par rapport à l’agriculture biologique.

Une tendance générique se dégage pour les paramètres microbiologiques : l’abondance des microorganismes augmente en moyenne de 71% en biodynamie, et l’activité des bactéries et champignons est stimulée de 54%.

Il y a quelques mois, le chercheur Lionel Ranjard avait d’ailleurs déjà mis en évidence que les bactéries et champignons interagissaient beaucoup plus dans les sols conduits en viticulture biodynamique.

"L’effet des préparations biodynamiques non démontré"

Concernant la faune du sol, 86% des résultats ne montrent pas de différences entre les deux systèmes de production, mais les données disponibles sont trop restreintes pour tirer des conclusions sur chaque paramètre pris séparément. Par ailleurs, 52 % des mesures sur l’ensemble des organismes ne montrent aucune différence entre les deux systèmes.

En nombre insuffisant, les publications sur les préparations biodynamiques (500, 501…) n’ont pas permis de mettre en évidence leur effet positif, contrairement au travail simplifié du sol ou à la fertilisation organique.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
MG Le 20 septembre 2021 à 08:38:54
Quand on lit bien le 1° paragraphe, les "synthétiseurs" on bien pris soins de sélectionner les études dans le bon sens. Je n'en veux pas a ces personnes mais ces synthèses de synthèses de synthèses c'est a peine de la science.
Haegelen Le 18 septembre 2021 à 23:38:03
C'est le genre de choses que vous arrivez à faire croire à des bobos parisiens mais quand on regarde ses études ça n'a rien à voir avec la réalité on peut voir que beaucoup de vigne cultivé en conventionnel ont tout autant de micro-organismes dans leur sol que les cultures cultiver en biodynamie. La biodynamie et juste une vaste fumisterie, qui ont pour origine une espèce de secte obscurantisme, ce sont les même qui font toute une propagande contre les vaccins. C'est une honte pour une revue viticole de faire de la publicité pour ces gens-là
Benji Le 18 septembre 2021 à 00:26:04
Encore une belle etude réalisée par des donneurs de leçons bien pensant déconnecté des réalités du terrain et de l’économie! Je pense que c’est les mêmes qui démontrent que les voitures électriques,les éolienne,les méthaniseur ,etc… vont sauver la planète ! Pauvre france qui n’écoute que des pseudo scientifiques financés par les gafas et le lobby du bio bussiness ! Il serait temps que ces donneurs de leçons vivent de lors propres productions et non de financement déconnecté du travail
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé