Accueil / Viticulture / Pas de pass sanitaire pour les vendanges mais des mesures de précaution

Millésime 2021
Pas de pass sanitaire pour les vendanges mais des mesures de précaution

Le pass sanitaire ne sera pas demandé aux vendangeurs. En revanche, les mesures de prévention contre le covid qui prévalaient l'an passé restent de mises. Seule la distanciation sociale change, passant de 1 à 2 mètres.
Par Marion Bazireau Le 30 août 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Pas de pass sanitaire pour les vendanges mais des mesures de précaution
« Les domaines viticoles sont rodés. Ils savent à quoi s’attendre et sont prêts à appliquer un strict protocole sanitaire » - crédit photo : Flickr
«

Les domaines viticoles sont rodés. Ils savent à quoi s’attendre et sont prêts à appliquer un protocole sanitaire strict », a assuré Mélanie Grandguillaume, responsable juridique au sein de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB), à nos confrères du Figaro

Hormis l’allongement de la distanciation physique de 1 à 2 mètres, l’essentiel des contraintes reste inchangé par rapport aux vendanges de l’année dernière.

Dans son guide vendanges, la CAVB en a fait la liste, avec l’aide de la Direccte et de la MSA.

Le masque quand les 2 mètres ne peuvent être tenus

Les cueilleurs doivent être placés un rang sur deux ou démarrer de manière décalée pour qu’ils n’aient jamais à travailler face à face. Dans le cas contraire, ils doivent porter le masque.

L’idéal est de constituer des binômes et des équipes qui ne changent pas, en privilégiant aussi leur regroupement « dans les transports, les lieux de restauration, et les hébergements. »

Mêmes consignes pour les porteurs. Le chef d’équipe doit veiller à ce que ses équipes les aient bien comprises.

En amont de la vendange, les livreurs et chauffeurs doivent être informés des règles de déchargement mises en place pour respecter les gestes barrières.

Matériel individuel

Les trieurs ne travaillent pas face à face, ou alors avec des masques. Les caristes, hommes de quai et laveurs de caisse doivent se voir attribuer individuellement le même matériel pour toute la durée de la vendange. Comme pour les vendangeurs, des binômes ou équipes fixes de cavistes sont à privilégier.

Plus généralement, le guide énonce les préconisations à prendre lors des transports, repas et hébergements, et donne la marche à suivre lorsqu’une personne présente des symptômes.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
bourvil Le 30 août 2021 à 09:04:37
Arrêtons avec cet infantilisme de notre société......Merci, car l'urgence est ailleurs!!!.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé