Accueil / Viticulture / Une vendange historiquement basse pour les vignerons d’Ardèche
Une vendange historiquement basse pour les vignerons d’Ardèche
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Mauvaise passe
Une vendange historiquement basse pour les vignerons d’Ardèche

La coopérative des Vignerons Ardéchois s’apprête à recevoir la récolte de son millier d’adhérents. Le gel, la grêle, le mildiou et l’oïdium n’ont pas épargné leurs 6000 hectares de vigne.
Par Marion Bazireau Le 19 août 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une vendange historiquement basse pour les vignerons d’Ardèche
Les douze caves de l’Union des Vignerons Ardéchois ne feront pas le plein cette année. - crédit photo : Vignerons Ardéchois
L

es douze caves de l’Union des Vignerons Ardéchois ne feront pas le plein cette année. La vendange s’annonce historiquement basse sur ses 6000 hectares répartis entre les Cévennes et la Vallée du Rhône.

« C’est une année hors norme. Jamais nous n’avions connu autant de mésaventures » indique la coopérative dans un communiqué.

Comme dans plusieurs vignobles français, la récolte a d’abord été amputée par l’épisode de gel de la nuit du 8 avril dernier, avec des températures atteignant les -5°C dans plusieurs parcelles. « Peu de vignes ont résisté à ce gel noir, même si des contre-bourgeons ont repoussé pour donner de jolies grappes ».

Le ciel a refait des siennes le 22 juin. « Un orage de grêle a frappé notre vignoble sur les communes de Berrias, Vallon-Pontd’Arc, Saint-Maurice d’Ibie, Valvignères et à emporter près de 200 hectares en moins de 10 minutes » poursuit l’Union des Vignerons, estimant que ces aléas climatiques ont amputé de 35 à 40% la future vendange.

Vendanges le 25 août

Les vignerons ont par la suite peu connu de stress hydrique mais dû lutter contre une pression exceptionnelle de mildiou et d’oïdium, perdant encore 5 à 10% de leur récolte.

Les premiers contrôles de maturité confirmeront la semaine prochaine un début des vendanges estimés aux alentours du 25 août, se rapprochant des dates que la cave connaissait auparavant.

Les cépages chardonnay, viognier et grenache seront vraisemblablement les plus affectés par la baisse de récolte. « Les secteurs de la Vallée du Rhône et des Vivarais ont été les plus épargnés » conclut la cave.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé