Accueil / Commerce/Gestion / Quand la GD accompagne des vignobles en conversion bio

Johanès Boubée
Quand la GD accompagne des vignobles en conversion bio

La filiale de Carrefour propose trois nouvelles références de vin pour soutenir leur conversion à la bio, sous la marque distributeur "Cave Augustin Florent".
Par Colette Goinère Le 05 août 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Quand la GD accompagne des vignobles en conversion bio
L

a démarche avait été initiée en 2019, avec la signature d’une première convention pluriannuelle de conversion en bio avec la coopérative de Tutiac, en AOC Blaye. Depuis, la maison Johanès Boubée, a remis le couvert : l’an dernier la filiale de Carrefour a signé un contrat pluriannuel de conversion bio avec Alliance Loire (en AOC Bourgueil) et, dans la foulée, avec les vignerons de Buzet et la maison Rigal (respectivement en AOC Buzet et Cahors). Ces fournisseurs sont soutenus économiquement pendant trois ans, le temps de cette transition vers le bio. Un accompagnement qui correspond à la prise en charge progressive du surcout lié au travail en bio.

En incluant Tutiac, ce partenariat concerne 4 750 hectolitres, qui sont écoulés sous la marque de distributeur Cave Augustin Florent. « Ce type d’accord est fait pour gommer les fluctuations de marchés, pour sécuriser les débouchés et avoir des prix raisonnables et stables en évitant le yoyo. Il faut trouver la bonne adéquation entre ce qui est produit et vendu » affirme Jean-Philippe Limito, le directeur marchandises de Johanès Boubée. Ce dernier aimerait étoffer cette petite gamme de vins bio en MDD, composée pour l’instant de quatre références. « Notre objectif est d’être sur des AOC connues et dans toutes les régions viticoles » indique-t-il. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Certes des discussions sont en train de se finaliser en Provence. Reste notamment la Bourgogne et le Beaujolais, que Maison Johanès Boubée aimerait séduire.  « Nous aimerions trouver un partenaire. Mais ce n’est pas facile » confie Jean-Philippe Limito.

En rayon

En attendant, les consommateurs peuvent trouver dans les rayons de l’enseigne sous la marque de distributeur, le Buzet rouge à 4,90 €, le Cahors rouge à 4,40 € et le Bourgueil à 5,40 €. Un cône qui épouse la forme de la bouteille rappelle que ces vins sont en conversion bio.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé