Accueil / Commerce/Gestion / Nouvelle prise pour les Celliers du Soleil et son développement sur le vin bio
Nouvelle prise pour les Celliers du Soleil et son développement sur le vin bio
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Languedoc-Roussillon
Nouvelle prise pour les Celliers du Soleil et son développement sur le vin bio

La fusion entre les trois caves audoises fondatrices ayant à peine été bouclée, les Celliers du Soleil accueillent une nouvelle coopérative, basée en Roussillon. Ce nouveau ralliement accroît le périmètre de la nouvelle entité et étoffe sa gamme de produits.
Par Michèle Trévoux Le 27 juillet 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Nouvelle prise pour les Celliers du Soleil et son développement sur le vin bio
Acté en assemblée générale ce 13 juillet, ce rapprochement porte l'ensemble à un potentiel de production de 250 000 hl. - crédit photo : DR
L

es Celliers du Soleil changent à nouveau de périmètre. Alors que les trois caves audoises à l’origine de la création de cette nouvelle entité viennent tout juste de valider leur fusion lors d’assemblées générales extraordinaires le 13 juillet dernier, une nouvelle coopérative, établie en pays catalan, se rallie au groupe. Dès les vendanges prochaines, la cave de Passa Saint André (Pyrénées-Orientales) rejoindra cette nouvelle structure née de la fusion entre la coopérative de Cuxac d’Aude (160 à 180 000 hectolitres), les caves Rocbère à Portel d’Aude (40 000 hl) et les Celliers de l’Aussou à Bizanet (20 000 hl). La coopérative catalane, qui produit 12 000 hl en année normale, rallie les Celliers du Soleil mais, dans un premier temps, garde son identité le temps de préparer la fusion qui devrait avoir lieu début 2022.

Une gamme étoffée

« L’adhésion des Vignerons de Passa Saint André à notre coopérative va nous permettre d’étoffer notre gamme de production avec des vins du Roussillon :  Côtes du Roussillon,  Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes. Cette cave produisant un tiers de ses volumes en bio, ce site de production va devenir le centre de vinification des vins bio de l’ensemble de notre structure » explique Francis Bardière, président des Celliers du Soleil. Les trois autres sites de production de la coopérative audoise seront, eux aussi, progressivement spécialisés : Cuxac, qui est bien équipé pour la vinification des blancs, sera dédié à l’élaboration de cette couleur ainsi qu’aux rouges en IGP. Les rouges en méthode traditionnelle et les haut de gamme seront élaborés sur le site de Portel ; Bizanet vinifiera plus particulièrement les macérations carboniques et les rosés.

Avec le renfort de la coopérative catalane, les Celliers du Soleil représentent un potentiel de production de 250 000 hl. L’essentiel des volumes est vendu en vrac, mais la coopérative compte développer la vente en conditionné. La gamme bouteille a été relookée avec deux identités bien différenciées : l’une dédié à la GD, l’autre à la vente en CHR et dans les six caveaux de la coop.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé