LE FIL

Cocorico

La France accueille le concours du meilleur sommelier du monde 2023

Lundi 21 juin 2021 par Alexandre Abellan

Précurseurs, les sommelliers ont diffusé en ligne les finales des dernières éditions du concours.
Précurseurs, les sommelliers ont diffusé en ligne les finales des dernières éditions du concours. - crédit photo : ASI (épreuve de la finale 2019, par le vainqueur Marc Almert)
Le titre le plus prestigieux, et convoité, de la sommellerie internationale sera attribué à Paris en février 2023, soit 34 ans après le dernier concours mondiale en France. Le candidat national sera sélectionné l’an prochain.

Paris sera le centre du monde du vin en février 2023 avec l’accueil de la dix-septième édition du concours du meilleur sommelier du monde organisée par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI). « Cette fois, ça s’est bien passé » résume Philippe Faure-Brac, le président de l’Union de la Sommellerie Française (UDSF). Après des déconvenues à répétition (notamment pour l’accueil de l’édition 2019), la candidature française a remporté les suffrages ce début d’année, permettant à la prestigieuse compétition de revenir à Paris après 34 ans d’absence. La France n’avait en effet plus accueilli le concours mondial de sommellerie depuis 1989, remporté par le candidat tricolore, Serge Dubs.

« Il y a 63 pays membres de l’ASI, il est légitime que ça tourne. Chaque pays a le rêve d’organiser un jour ce concours phare » précise Philippe Faure-Brac, qui a remporté le titre en 1992 (à Rio de Janeiro). Commençant à préparer l’évènement, l’UDSF espère que l’ouverture du concours pourra se tenir à l’Élysée ou au Quai d’Orsay et que l’annonce des demi-finalistes pourra être accueilli par la mairie de Paris. La finale aura lieu dans une grande salle parisienne, qui n’est pas encore déterminée.

Sélection du candidat français

Le candidat français ne commencera à être sélectionné qu’en début d’année prochaine, pour une annonce en juin 2022. L’UDSF laisse passer le concours de meilleur sommelier d’Europe et d’Afrique ( du 15 au 19 novembre 2021 à Chypre) avant de solliciter des impétrants. D’autant plus que le gagnant de ce concours continental sera d’office qualifié pour l’épreuve mondial (ce qui double le nombre de candidats du pays en question).

Avec 63 candidats par pays membres de l’ASI et quelques impétrants issus de pays partenaires (n’ayant pas finalisé leur adhésion, comme la Bolivier et le Pérou), 70 sommeliers prétendront au titre mondial en 2023. En tout, une délégation de plus de 400 professionnels est attendue pour cette semaine d’épreuve. Avec ces sommeliers et la presse internationale, Paris sera le centre du monde du vin en février 2023. D’autant plus que le salon Wine Paris & Vinexpo Paris se tient chaque année mi-février.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé