Accueil / Commerce/Gestion / Scission et tensions communautaires au sein de l'appellation Rioja
Scission et tensions communautaires au sein de l'appellation Rioja
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Espagne
Scission et tensions communautaires au sein de l'appellation Rioja

Le gouvernement basque vient d’approuver la demande d’enregistrement de l’AOP Arabako Mahastiak/Viñedos de Álava. Il restera désormais à convaincre les instances communautaires du bien-fondé de cette démarche, à laquelle la DOCa Rioja est, logiquement, opposée.
Par Sharon Nagel Le 15 avril 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Scission et tensions communautaires au sein de l'appellation Rioja
Nuages à l’horizon au sein de la DOCa Rioja, l’une des grandes références de la filière espagnole - crédit photo : Rioja Wine
U

n groupe de producteurs situés dans la zone de Rioja Alavesa, dans la partie nord-ouest de l’appellation, œuvre depuis 2016 en faveur de la reconnaissance l’AOP Arabako Mahastiak/Viñedos de Álava. L’Association des Bodegas de Rioja Alavesa affirme, en effet, que la prédominance des sols argilo-calcaires – « pratiquement inexistants dans les zones limitrophes » - conjuguée à l’influence de la Sierra de Cantabria, au fort ensoleillement des vignobles situés sur ses pentes, à leur orientation sud et à l’utilisation fréquente de la technique de la macération carbonique, donnent aux vins leurs caractéristiques particulières. S’y ajoutent des rendements limités à 42 hectolitres à l’hectare pour les vins rouges, et à 52 hl/ha pour les blancs. Le gouvernement basque estime que toutes les conditions sont désormais réunies pour que la demande de reconnaissance soit transmise au ministère espagnol de l’Agriculture puis à la Commission européenne pour approbation. Mais la démarche est loin de faire l’unanimité. Lors d’une conférence de presse la semaine dernière, le ministre de l’Agriculture Luis Planas a lui-même émis des réserves, préférant défendre « l’unicité de l’appellation d’origine Rioja. Ce n’est pas à moi de juger, mais je défendrai toujours le caractère unique de la Rioja comme élément de création de valeur », a-t-il affirmé. Le Master of Wine Pedro Ballesteros a rappelé à quel point il était important de ne pas créer de petites appellations d’origine, « qui n’auraient même pas la capacité physique d’atteindre l’étranger avec la force nécessaire ».

Une contestation administrative et juridique en vue

Les critiques émanant de la DOCa Rioja vont plus loin. Par voie de presse, son Consejo Regulador a exprimé sa grande déception et sa préoccupation « face à la sourde oreille du gouvernement basque face aux allégations et aux objections soulevées contre le traitement de la reconnaissance d’une nouvelle appellation d’origine protégée artificielle… » Le Conseil estime que le dossier est « dépourvu d’argument et de base juridique ; la délimitation géographique de la nouvelle appellation proposée coïncide avec une zone existante de la DOCa Rioja, les cépages et les méthodes de production sont essentiellement ceux déjà décrits dans le cahier des charges de la DOCa Rioja et l’initiative est dépourvue d’éléments différenciateurs qui justifieraient la nécessité d’une protection spécifique par le biais des mécanismes offerts par la législation européenne sur les appellations d’origine ». L’instance promet ainsi de lancer, si nécessaire, des procédures administratives et même juridiques à l’encontre de la démarche. Rappelons que la Rioja Alavesa représente globalement environ un quart de la production des vins de la Rioja.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé