LE FIL

Rétropédalage

Pas de consigne généralisée pour les bouteilles en verre

Mardi 16 mars 2021 par Marion Bazireau

Cet amendement est une 'bonne nouvelle pour la filière viticole', selon le président de la CNAOC.
Cet amendement est une 'bonne nouvelle pour la filière viticole', selon le président de la CNAOC. - crédit photo : Getty Images
Face à la mobilisation de nombreux parlementaires issus des régions viticoles, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a choisi d'appuyer l'amendement de réécriture de l’article 12 de la loi climat.

« L’objectif de généralisation en 2025 de la consigne sur les emballages en verre fait pschitt ! » se félicite la CNAOC.

Les députés de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi climat ont adopté ce 11 mars l'amendement de réécriture de l’article 12 porté par la co-rapporteure Aurore Bergé à l’issue d’1h30 d’échanges argumentés.

Le député Sermier du Jura est allé jusqu’à exhiber la fameuse bouteille clavelin du vin jaune, tandis que l’ancien ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a reproché au gouvernement de rouvrir un conflit avec la filière vitivinicole alors qu’un compromis avait été trouvé en 2020 dans la loi relative à l’économie circulaire.

La version amendée de l’article 12 supprime donc la généralisation de la consigne. Elle prévoit par ailleurs que si une consigne devait être instaurée, elle ne s’appliquerait que pour les produits mis en marché sur le territoire français. Le coût environnemental des distances de transport sera également pris en compte pour décider du réemploi ou du recyclage des bouteilles en verre.

Retour au bon sens

« Quand l’utilisation de telle ou telle consigne s'accompagne d'un mauvais bilan environnemental, il ne faut pas l’utiliser », a reconnu Mme Pompili.

Pour Jérôme BAUER, le président de la CNAOC « ce retour au bon sens affiché par le gouvernement à travers Madame Barbara POMPILI (…) est une bonne nouvelle pour la filière viticole en général et les AOC en particulier ».

Reste désormais la question du foncier, la CNAOC demandant aux parlementaires de renforcer la protection des parcelles viticoles face aux projets immobiliers les encerclant. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé