LE FIL

Vignoble de Bourgogne

Téléfilm sur l’affaire Giboulot et débat sur les phytos ce soir sur France2

Lundi 01 mars 2021 par Alexandre Abellan

Fred Testot 'a fait son travail de comédien sans vouloir forcément s’imprégner de qui j’étais, et je trouve ça plutôt sain' indique Emmanuel Giboulot.
Fred Testot 'a fait son travail de comédien sans vouloir forcément s’imprégner de qui j’étais, et je trouve ça plutôt sain' indique Emmanuel Giboulot. - crédit photo : Charlotte Schousboe (APrime, France Télévisions)
Ayant défrayé la chronique viticole, la judiciarisation du refus de traitement obligatoire de la flavescence doré par le vigneron bourguignon est adaptée à la télévision dans le cadre d’un débat sur les traitements phytos.

Diffusé ce premier mars à 21h05 sur France2, le film Intraitable réalisé par Marion Laine s’inspire des poursuites judiciaires qui ont visé, en 2014, le vigneron bourguignon Emmanuel Giboulot pour son refus de traiter ses vignes dans le cadre de la lutte contre la maladie de quarantaine qu’est la flavescence dorée.

https://www.vitisphere.com/actualite-71893-Prise-de-conscience-Emmanuel-Giboulot-souhaite-la-fin-de-la-banalisation-des-pesticides.htm

Incarnée sur le petit écran sous le nom de Gabriel Rivalan par l’acteur Fred Testot,

https://www.vitisphere.com/actualite-92575-Le-proces-dEmmanuel-Giboulot-incarne-a-lecran-par-Fred-Testot.htm

cette lutte est transformée par le téléfilm en itinéraire d’un lanceur d’alerte sur la dangerosité des traitements phytos. « Adepte de la biodynamie, [Gabriel Rivalan] s’oppose à l’usage de produits chimiques, qui, selon lui, fragilisent la terre, détruisent les écosystèmes et mettent en péril la santé des hommes » résume France2, qui ajoute que le vigneron « refuse de se plier aux injonctions d’un arrêté préfectoral qui lui impose de traiter préventivement sa vigne aux pesticides ».

« Les faits essentiels se sont à peu près déroulés comme ça, sauf que je n’ai jamais été emmené par la police comme dans la première scène de la fiction où on vient me chercher ! » précise à France2

https://www.francetelevisions.fr/et-vous/notre-tele/a-ne-pas-manquer/comment-faire-sans-pesticides-un-film-avec-fred-testot-et-un-debat-5475

Emmanuel Giboulot, qui explique que « Didier Vinson, le scénariste, m’avait soutenu via les réseaux sociaux et les pétitions lors du procès et avait suivi ce qui s’était passé. Il m’a contacté pour m’expliquer ce qu’il souhaitait faire. Quand j’ai lu le scénario, j’ai accepté sur le principe que le film ne soit pas partisan mais équilibré. »

"Je respecte la position de tout le monde"

Expliquant ses doutes, Emmanuel Giboulot affirme sa volonté de participer à la réflexion de la filière vin en matière de traitement phyto : « je ne voulais pas que ceux qui avaient choisi de traiter soient montrés du doigt. Je respecte la position de tout le monde, les choix qui sont faits d’aller vers un mode de production ou un autre sont personnels. Moi, je considère que tout le monde a le droit de faire son chemin, plus ou moins tôt, vers la conscience des dangers de l’utilisation des produits chimiques. »

À 22h40, un débat suit pour aborder la question : « comment faire sans pesticides ? » Animée par Julian Bugier, cette table-ronde part du constat que « la prise de conscience écologique est majoritaire en France, cette préoccupation est la première des Français. Pour protéger la santé et la biodiversité, on parle de plus en plus de réaliser la transition vers une agriculture zéro produit chimique… Alors, comment peut-on faire évoluer l’agriculture ? » Est invité Emmanuel Giboulot, qui indique avoir accepté « ce projet afin de sensibiliser à nouveau le public à des problématiques environnementales toujours très présentes ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé