LE FIL

Commerciales et environnementales

Jean-Marie Cassignol préside la stratégie d'adaptation de Foncalieu

Jeudi 14 janvier 2021 par Alexandre Abellan

L’union Foncalieu est présente sur trois AOP (Minervois, Saint-Chinian et Corbières) et quatre IGP (Pays d'Oc, Coteaux d'Ensérune, Vallée du Paradis et Cité de Carcassonne).
L’union Foncalieu est présente sur trois AOP (Minervois, Saint-Chinian et Corbières) et quatre IGP (Pays d'Oc, Coteaux d'Ensérune, Vallée du Paradis et Cité de Carcassonne). - crédit photo : DR
Le nouveau président de l'union de caves coopératives languedociennes pilote une stratégie adaptant son offre aux demandes actuelles du marché, tout en anticipant les futures tendances.

« Rien n’est simple, il faut savoir s’adapter » glisse Jean-Marie Cassignol, 52 ans, le nouveau président de l’union de caves coopératives Foncalieu (basée à Arzens, dans l’Aude). Evoquant les défis posés par les réseaux commerciaux alors que la crise sanitaire n’en finit plus, le viticulteur d’Aigues-Vives (30 hectares de vignes) peut étendre ce constat aux nouvelles tendances de consommation et aux attentes environnementales. Autant d’axes stratégiques que Jean-Marie Cassignol compte explorer à la tête de Foncalieu (réunissant 700 adhérents pour 4 000 ha et 350 000 hectolitres de vin).

Succédant à Michel Servage, qui atteint la limite d’âge de 70 ans pour la présidence de l’union coopérative, Jean-Marie Cassignol poursuit la stratégie de montée en gamme. « Nous ne souhaitons pas vendre à tout prix. Quand on entre sur le marché par le prix, on en sort par le prix » souligne le viticulteur, soulignant que chaque adhérent est autant un fournisseur qu’un actionnaire de l’union coopérative.

Rosé premium

Promouvant la diversification de la production (et l’appliquant avec 5 ha de pommiers sur son domaine), Jean-Marie Cassignol compte accentuer la production de vins rosés et de blancs de Foncalieu alors que les ventes d’AOP et d’IGP rouges chutent. Produisant 30 % de rosés, l’union de coopérative annonce préparer une nouvelle gamme premium en rosés. Pour les blancs, Jean-Marie Cassignol souligne que Foncalieu est déjà un producteur important de sauvignon blanc en Languedoc.

Suivant cette logique de différenciation et d’innovation, une première cuvée de cépage résistant blanc Floréal est en production à la cave de Puicheric (Pays d’Ensérune finalise sa deuxième cuvée de cépages résistants rouges, Artaban et Vidocq). Si la réduction drastique des traitements est acquise, « la difficulté de ces nouveaux produits est de savoir si les consommateurs sont prêts à acheter de nouveaux cépages, inconnus » note Jean-Marie Cassignol, qui axe sa stratégie d’entreprise sur l’ensemble des leviers du développement durable.

"Créer de la richesse en consommant le moins d’environnement"

Prenant le virage de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), Foncalieu affirme « la volonté créer de la richesse en consommant le moins d’environnement possible et en contribuant au partage de valeur ajoutée » résume Jean-Marie Cassignol. Travaillant sur la réduction des traitements phytosanitaires (notamment avec le déploiement de confusion sexuelle et de travail du sol par interceps), l’union compte utiliser la logique RSE comme façon d’impliquer ses clients dans les efforts réalisés par la production.

Si Foncalieu n’envisage pas de label RSE à court-terme, comptant d’abord passer de 25 à 100 % de ses apporteurs certifiés en Haute Valeur Environnementale (HVE). « Nous misons sur la HVE, qui devient en France une condition sine qua non d’accès au marché. C’est une clé d’entrée, mais pas forcément une plus-value » constate Jean-Marie Cassignol. N’ayant pas d’objectifs chiffrés pour le bio, Foncalieu vient de certifier 165 ha en bio et recense 180 ha en conversion. « Nous atteignons 15 à 20 000 hl, nous allons voir comment sont absorbés ces volumes » indique Jean-Marie Cassignol, qui précise la politique volontariste de Foncalieu en termes de bio, avec une prime de 20 €/hl lors de la conversion.

 

 

 

La casse du covid limitée

Finissant l’année 2020 sur une perte de chiffre d’affaires inférieure à 10 %, Foncalieu estime avoir amorti l’impact de la crise covid grâce à la diversification de ses réseaux commerciaux. « Nous avons plusieurs cordes à notre arc. En France, nous sommes plus sur la grande distribution, à l’export c’est plus le réseau traditionnel. Nous avons eu la chance que tous nos marchés ne soient pas confinés en même temps » note Jean-Marie Cassignol




 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé