LE FIL

26-29 avril 2021

Covid ou pas, la semaine des primeurs aura lieu à Bordeaux et ailleurs

Vendredi 08 janvier 2021 par Alexandre Abellan

En 2020, l’Union a également annulé son week-end des grands crus de juin, prévu pendant Bordeaux Fête le Vin. L’évènement grand public de l’UGCB doit se tenir fin mai 2021, indépendamment de la fête du vin.
En 2020, l’Union a également annulé son week-end des grands crus de juin, prévu pendant Bordeaux Fête le Vin. L’évènement grand public de l’UGCB doit se tenir fin mai 2021, indépendamment de la fête du vin. - crédit photo : UGCB
L’Union des Grands Crus de Bordeaux se dit prête à toutes les éventualités sanitaires pour maintenir sa présentation du millésime 2020 et répéter le succès commercial de la précédente campagne.

Plus tardive qu’à l’accoutumée, la semaine officielle de présentation des primeurs 2020 par les 131 membres de l’Union des Grands Crus de Bordeaux (UGCB) pourra se tenir sous deux formes possibles du 26 au 29 avril 2021. Soit une réception classique des acheteurs et prescripteurs à Bordeaux dans le cadre d’un retour à la normale, soit sous la forme d’un déploiement d’évènements dans le monde entier. « Nous avons arrêté deux options : nous gardons l’humilité de se dire que l’UGCB n’a pas prise sur l’évolution de l’épidémie et de l’ouverture des frontières » explique Ronan Laborde, le président de l’UGCB.

« Même si ce n’est pas l’hypothèse qui se renforce actuellement, si tout est réouvert [au printemps], nous serons prêts à accueillir la semaine de dégustation à Bordeaux avec nos châteaux, prestataires et équipes » précise Ronan Laborde, ajoutant que dans le cas contraire, des évènements seront proposés au plus près des opérateurs. Sont évoquées une dégustation à l’attention du négoce à Bordeaux (avec une présentation préalable le 15 avril), un évènement à Paris pour la distribution natinoale et la presse française, ainsi qu’une dizaine d’évènements sur des villes cibles à l’international (Bruxelles, Hong-Kong, Londres, New-York…), le tout couplés à des envois de kit de dégustation sur-mesure à des cibles identifiées (critiques, metteurs en marché…).

"Pas un cluster !"

En temps normal, la semaine des primeurs réunit 5 à 6 000 visiteurs à Bordeaux. Annulé suite au confinement, l’évènement 2020 a été transformée en envois d’échantillons du millésime 2019 sur les marchés et la tenue d’évènements plus intimistes. 1 500 personnes ont été reçues physiquement dans le monde (dont 350 négociants à Bordeaux) et « il n’y a pas eu un cluster » souligne Ronan Laborde, qui précise que l’organisateur maintiendra une rigueur optimale dans le respect des gestes barrières. « Même si nous espérons que les avancées dans la vaccination permettent d’envisager un impact moindre de l’épidémie » avance le président de l’UGCB.
Prise de court en 2020 par le confinement français, l’Union a désormais vaincu ses réticences face à l’envoi d’échantillons de vins en cours d’élevage dans le monde. « La question était posée l’an passé du voyage des échantillons. Cela s’est bien passé grâce à un millésime 2019 favorable pour affronter le transport. Le millésime 2020 est le sur même profil : homogène, gourmand et tannique » pointe Ronan Laborde.

Réitérer le succès passé

Si l’environnement économique reste incertain en cette période covid, la place de Bordeaux espère bien répéter la bonne surprise que reste la réussite de la campagne primeur 2019 l’an passé. Un « rayon de soleil bienvenu » se souvient Ronan Laborde, qui rappelle qu’« il ne faut pas nier que les adaptations sur les prix ont participé à cette réussite ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé