LE FIL

Plan de crise

La région Occitanie lie son plan de subventions au devoir de contractualisation

Lundi 01 juin 2020 par Alexandre Abellan

Présentant 'un plan unique' dans le monde, Carole Delga affirme son ambition de 'donner un signal et un élan très forts pour surmonter les difficultés' de la crise actuelle.
Présentant 'un plan unique' dans le monde, Carole Delga affirme son ambition de 'donner un signal et un élan très forts pour surmonter les difficultés' de la crise actuelle. - crédit photo : Région Occitanie
Devant booster la promotion des vins du Languedoc-Roussillon et du Sud-Ouest, les aides régionales doivent aussi éviter un effondrement des cours en incitant les opérateurs à passer des contrats pluriannuels.

 

Avec ses 270 000 hectares de vignes pour 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaire et 100 000 emplois, la première région viticole au monde n’est pas peu fière d’être la première région à valider un plan de relance de sa filière vin pour surmonter la crise du coronavirus. Avec un budget de 7 millions d’euros de la région pour le cofinancement de dépenses promotionnelles (avec une somme équivalente provenant des entreprises et interprofessions), ce dispositif d’aides sur 18 mois reste encore flou dans ses cibles (tous les projets de promotion sur tous les réseaux de ventes semblent attendus au guichet unique de la région*) et dans ses conditions d’accessibilité (sans parler des planchers et plafonds d’aides). Présenté ce 29 mai en visioconférence de presse, ce plan d’aides doit être précisé et validé ce 16 juillet, à l’occasion d’un vote en assemblée plénière. En attendant de premières orientations sur ses contraintes sont arrêtées, à commencer par l’obligation de contractualisation.

Président de la région, Carole Delga prend « la contractualisation entre l’amont et l’aval comme principe de conditionnement [de l’accès à l’aide, afin d’en faire] un système vertueux et équitable ». Ainsi, les metteurs en marché n’auront accès à ces aides que s’ils s’appuient sur contrats pluriannuels. Pour l’instant, les modalités de cette contrainte ne sont pas fixées (qu’il s’agisse de la part dans l’approvisionnement, la durée ou les vins concernés). Mais cette initiative « peut avoir effet normalisateur sur les marchés, en évitant une surenchère à la baisse destructrice de valeurs » estime Jean-Louis Cazaubon, vice-président à la Région en charge de la viticulture.

Sécurisation

A l’unisson, les représentants de la profession saluent cette conditionnalité. « La contractualisation pluriannuelle est une vraie avancée pour, je l’espère, sécuriser nos producteurs » avance Denis Carretier, le président de la Chambre Régionale d’Agriculture. « Il faut donner de l’espoir, les contrats pluriannuels sont là pour faire en sorte que les gens se sentent sécurisés » renchérit Ludovic Roux, le président de la section vin de Coop de France Occitanie. « Ce n’est pas une conditionnalité, c’est un cercle vertueux pour positionner l’avenir favorablement et attirer des jeunes » ajoute Jacques Graveageal, le président de l’Interprofession des vins pays d’Oc IGP. Le vigneron héraultais souligne que 21 % des 6 millions hl de Pays d’Oc sont actuellement contractualisés, et que certains opérateurs vont déjà bien au-delà (« comme le négociant à mes côtés, qui est à 70 % » indique Jacques Graveageal en désignant Gérard Bertrand).

 

 

* : Il s’agit d’aider les « dépenses matérielles et immatérielles (participation à des salons, voyages de prospections, actions d’animation en grande distribution) » avec la « création d’un "Pass Relance" pour toutes les entreprises viticoles (les sociétés de négoce, la coopération, les vignerons indépendants) et tous les marchés : grande distribution, export, vente directe, e-commerce, cafés, hôtels, restaurants, cavistes, grossistes » précise le dossier presse de la région, au sujet des aides directes aux entreprises (5,5 millions d’euros des aides régionales, pour 2 millions € dédiés aux actions interprofessionnelles et 500 000 € pour une campagne régionale).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé