LE FIL

Réseaux sociaux

Quatre initiatives de communication positive sur le vin pendant le confinement

Vendredi 27 mars 2020 par Alexandre Abellan/Chantal Sarrazin
Article mis à jour le 28/03/2020 21:04:04

La filière vin propose à ses consommateurs et soutiens de sortir de l'isolement et de la stupéfaction causés par la crise sanitaire actuelle.
La filière vin propose à ses consommateurs et soutiens de sortir de l'isolement et de la stupéfaction causés par la crise sanitaire actuelle. - crédit photo : Vin & Société
De #lavignecontinue au verre dédié aux vignerons en passant par le #coronapéro et la chaîne Cave Antenne, les réseaux sociaux ne manquent pas d'idée pour égayer cette période de confinement.

Pendant l'épidémie, #lavignecontinue

Des premières feuilles étalées aux initiatives solidaires, en passant par le lancement de cuvées et les panoramas viticoles ensoleillés, #lavignecontinue est le mot clé de la filière vin pour cette période d’état d’urgence sanitaire. Lancée par l’association Vin & Société et l’agence de communication la Bicyclette de Paul, ce mot d’ordre rappelle au grand public que le vignoble continue au quotidien « son activité en cette période inédite de crise sanitaire, à chaque fois que cela est possible dans le respect de la sécurité de chacun » souligne un communiqué.

Rappelant que le cycle végétal ne stoppe jamais, ce mot clé met en valeur la mobilisation et la résilience des opérateurs de la vigne et du vin auprès de leurs consommateurs. Au-delà de l’opération de communication externe, cet outil permet également aux vignerons et négociants de serrer les coudes pour sortir par le haut de cette période difficile.

 

 

 Un instagramer imagine des apéro en live avec des vignerons 

Tous les deux jours, à 19h15, depuis que les Français doivent rester chez eux pour éviter la propagation du Covid-19, Valentin Cotton réalise des apéro vins en live sur son compte Instagram, Winepoetry. Ce pianiste classique concertiste se passionne pour le vin depuis plusieurs années. Au point qu’il vient de créer avec un ami installé à Londres, Vinorum, une société d’importation de vins français spécialisée dans la vente aux particuliers. « J’ai créé mon compte Instagram, il y a un an, pour partager mes coups de cœur et mes rencontres avec les vignerons, explique-t-il. Le confinement m’a donné l’idée de proposer à mes abonnés des apéros en live intitulés #coronapéro. Lors de la première séance, je leur ai demandé de déboucher une bouteille et de partager leurs impressions. Mais, à plusieurs ces vidéos deviennent vite ingérables. » Il a donc opté pour une autre solution. Il a demandé à des vignerons de co-animer ces apéro en direct. Ceux qui suivent la séance peuvent intervenir en déposant des commentaires. 

Premier à avoir ouvert le bal, Armand Heitz du domaine Heitz Lochardet en Bourgogne. Il a été suivi par Damien Barton Sartorius, à Bordeaux, et par Myrko Tépus, vigneron dans le Var sur l’IGP coteaux-du-verdon. Ce samedi 28 mars, ce sera le tour d’Édouard Parinet du château du Moulin à Vent dans le Beaujolais. « Je demande aux vignerons de présenter leurs vins, puis nous dégustons ensemble l’une ou plusieurs de leurs cuvées ainsi que des bouteilles d’autres domaines qu’ils souhaitent nous faire découvrir, explique Valentin Cotton. J’imagine des thèmes différents. Myrko Tépus va, ainsi, nous présenter ses derniers coups de cœur. Avec Damien Barton, nous avons évoqué le terroir et nous avons fait un focus sur le millésime 2006. »

Ses vidéos ont été regardées par près de 300 personnes à chaque fois. Les vignerons ont joué le jeu en annonçant leur participation à ces dernières sur les réseaux sociaux. Elles ne sont cependant visibles sur le compte Winepoetry que 24 heures après avoir été tournées. Leur metteur en scène pense donc se déployer sur un autre réseau, YouTube, où il est possible de les conserver.

 

 

Dimanche 29 à 18h : un toast pour les vignerons français

Vous applaudissez tous les soirs à 20 heures l’abnégation et le courage des personnels hospitaliers sur le front du coronavirus ? Ce dimanche, levez avant un verre de vin en soutien à la résilience des vignerons qui continuent de se démener dans leurs vignes malgré les difficultés financières et techniques qui s’amoncellent. Reprenant une idée venue du vignoble suisse, l’Union des Œnologues de France de partager « un verre de vin ce dimanche à 18 heures » et d’envoyer une photo de dégustation souriante sur la page de l’évènement. Tout en sachant que « l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération ».

 

Cave Antenne contre la quarantaine

Pouvant rester ouverts pendant l’épidémie*, les cavistes vont au-devant de leurs consommateurs confinés avec des vidéos publiées quotidiennement sur YouTube. Lancée par la Fédération des Cavistes Indépendants (FCI), cette chaîne « 40 N, Cave Antenne » propose l’équivalent d’un questionnaire de Proust à ses membres, qui partagent avec le public leurs souvenirs de dégustation, leurs films préférés et leurs rencontres mémorables avec des vignerons. Avec ces courtes pastilles de trois minutes, il s’agit de « continuer à partager avec les clients et mettre en avant la profession. Mais aussi remonter le moral, garder le sourire et voir le futur ! » ajoute un communiqué affirmant une « communication positive » de passeurs passionnés par la culture du vin.

 

* : « En raison de l’ampleur de la pandémie, la FCI recommande vivement à l’ensemble de ses confrères de ne pas ouvrir leurs commerces par acte responsable et citoyen, pour se protéger et protéger les autres. Nous suggérons uniquement à ceux qui peuvent le faire, dans des conditions sanitaires rigoureuses, de mettre en œuvre des solutions de livraison ou de click and collect » déclare Jean Guizard, le président de la FCI.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé