LE FIL

Etude Millésime Bio 2020

La France sera le premier consommateur de vins bios dès 2021

Mardi 03 décembre 2019 par Christelle Stef

José- Luis Hermoso a expliqué que la France confortera sa place de deuxième producteur de vins bios en 2023
José- Luis Hermoso a expliqué que la France confortera sa place de deuxième producteur de vins bios en 2023 - crédit photo : Christelle Stef
L’avenir du vin bio est radieux. La demande ne cesse de croître. Pour y répondre les conversions explosent. Cette tendance va-t-elle se poursuivre ? Oui. Selon l’étude Millésime bio 2020, la France devrait dépasser l'Allemagne en termes de consommation.

Les producteurs bio peuvent avoir le sourire. Le vin bio se porte bien et même très bien. « La consommation alimentaire bio  en France représente un marché de 9 milliards d’euros, en croissance de 15 %. Le vin représente à lui seul 1,5 milliards d’euros, soit une croissance de 10 % en valeur », a expliqué Nicolas Richarme, le président de Sudvinbio lors d’une conférence de presse, le 2 décembre à Paris. Dans ce contexte, les conversions explosent. Cette tendance va-t-elle se poursuivre ? L’offre en vin bio sera-t-elle suffisante pour répondre à la demande croissante ? Oui selon l’étude prospective  MillésimeBio 2020 réalisée par IWSR. Selon l’Institut, les surfaces en bio en France vont augmenter de 12 % par an de 2018 à 2023.

Plus de 600 millions de cols en 2023

En 2018, la France est devenue le deuxième producteur mondial de vin bio. En 2023, elle confortera cette place, même si les surfaces vont également progresser en Espagne et en Italie. « La France a produit 361 millions de cols de vins bios en 2018. Elle dépassera les 600 millions de cols en 2023, derrière l’Italie (924 millions de cols) mais devant l’Espagne (599 millions de cols) », a détaillé José-Luis Hermoso, d’IWSR. En parallèle, la consommation de vin bio va continuer de croître. La demande en France pour les vins bio tranquilles devrait augmenter de 11,4 % par an ces cinq prochaines années pour atteindre 195 millions de cols en 2023. « Le vin bio tranquille va doubler ses parts de marché et passer de 4 à 8 % », a expliqué José-Luis Hermoso. La valeur des vins bios tranquilles devrait augmenter de 900 millions d’euros entre 2018 et 2023 tandis que celle du marché total va chuter de 1044 M €.

La France dépassera l'Allemagne

La consommation de vins bios effervescents devraient aussi progresser de 10,8% par an pour atteindre 20,9 millions de cols en 2023, soit 8,4 millions de plus qu’en 2018. Et ce dans un contexte où la consommation totale des vins effervescents va baisser lentement (-0,6 % en moyenne par an). Dès 2021 la France dépassera l’Allemagne et deviendra le premier pays consommateur de vin bio au monde. En 2023, elle représentera ainsi 20 % de la consommation mondiale.

Carton plein pour la prochaine édition de Millésime Bio

Le prochain mondial des vins bio se tiendra au Parc des exposition de Montpellier du 27 au 29 janvier 2020. Pour cette 27 ème édition, Millésime bio accueillera 1300 exposants  (75 % de Français et 25 % d’Etrangers) sur 24 000 m2. « 40 % de l’offre nationale sera représentée », a expliqué Patrick Guiraud, le président de la commission Millésime Bio chez Sudvinbio. 7000 acheteurs professionnels sont attendus. Parmi les nouveautés : un nouveau mobilier et la mise en place d’une plateforme de rendez-vous. En amont du salon, les acheteurs pourront prendre rendez-vous avec les exposants sur la plateforme. Un algorithme leur établira ensuite un parcours optimisé pour qu’ils ne perdent pas de temps dans les allées.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé