LE FIL

Economie circulaire

Nomacorc annonce des bouchons issus de raisins pour 2020

Mardi 26 novembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Les bouchons Smart Green et Classic Green ont désormais un bilan carbone 0.
Les bouchons Smart Green et Classic Green ont désormais un bilan carbone 0. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
L’entreprise, qui a pris très tôt le chemin des matières premières biosourçées, prévoit le lancement d’un bouchon à base de marc de raisins.

« Nous prévoyons de lancer un bouchon Nomacorc issu de marc de raisins en 2020 » annonce Olav Aagaard, vice-président du département R & D de Vinventions, à l’ouverture du Sitevi ce 26 novembre. Ce bouchon, qui s’appellera Grappe Line, devrait se laisser découvrir à Bordeaux lors du prochain Vinitech, promet Olav Aagaard.

Empreinte carbone 0

En attendant cet obturateur à la fois biosourcé et inscrit dans une dynamique d’économie circulaire, Nomacorc annonce une nouvelle innovation dans sa gamme Green Line, des bouchons fabriqués à base de canne à sucre. Classic Green et Smart Green sont désormais labellisés carbone 0 par l’entreprise de certification TUV. « Nos deux bouchons haut de gamme le Reserva et Select Green avaient déjà un bilan carbone neutre. Désormais, c’est l’ensemble de la gamme Green Line qui affiche une empreinte carbone nulle » se satisfait Caroline Thomas, directrice de la communication de Vinventions. « Cette certification carbone 0 se fait sans changement de prix » précise Olav Agaard.

Collecte de bouchons

Plus précisément, les bouchons ont un bilan carbone négatif de 6 gramme/unité. Le bilan carbone réalisé comprend toutes les étapes de la production des matières premières, leur transport, la fabrication des bouchons et leur acheminement. « Nous tenons compte également de leur fin de vie en calculant les émissions liées à leur incinération » complète Caroline Thomas. Ces bouchons sont néanmoins recyclables mais le réseau de collecte est encore insuffisant. En France, le caviste Nicolas et certaines associations caritatives telles que France Cancer sont engagées dans cette collecte. « Mais il faudrait que nous parvenions à impliquer la grande distribution » explique Caroline Thomas. Avec les bouchons collectés, des bacs à fleurs ont été produits. Mais Nomacorc réfléchit à d’autres applications telles que la fabrication de hottes de vendange ou des seaux à Champagne… et de nouveaux bouchons.

Recyclage des bouchons

La réglementation interdit d’utiliser des plastiques recyclés pour un nouvel usage alimentaire. Mais, Vinventions a réussi à mettre au point un procédé technologique qui permet de détruire totalement les chaînes polymères de plastique pour les polymériser à nouveau et produire de nouveaux bouchons. Ce qui permet de pouvoir utiliser ces plastiques sans tomber sous la restriction de la règlementation. Ces bouchons se dénomment Blue Line de la marque Syntek. « Aujourd’hui, Syntek commercialise en majorité des bouchons fabriqué à partir d’énergie fossile. Notre ambition est de supprimer cette matière première pour n’avoir plus que des bouchons produits dans le cadre d’une économie circulaire » précise Caroline Thomas.

 

 

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé