LE FIL

Perles d'Albion

Quand vous dites terroir, le consommateur anglais de vin entend "film d’horreur" ou "race de chien"

Dimanche 08 septembre 2019 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 09/09/2019 09:38:23

« Avec un vaste monde du vin à découvrir, il est peu surprenant qu’il y ait des trous dans la connaissance nationale » souligne Ian Harris, PDG du WSET.
« Avec un vaste monde du vin à découvrir, il est peu surprenant qu’il y ait des trous dans la connaissance nationale » souligne Ian Harris, PDG du WSET. - crédit photo : WSET
S’ils n’en ont pas le monopole, les amateurs de vin du Royaume-Uni présentent des lacunes inattendues concernant la culture du vin.

« Alors que les britanniques consomment 22 millions de bouteilles de vin chaque année, il apparaît qu’il y a un fossé entre leur boisson favorite et la connaissance qu’ils en ont » euphémise l’organisme de formation Wine & Spirit Education Trust (WSET), qui a sondé sur le sujet 1 500 anglais adultes (en août dernier par Ginger Research).

A LIRE AUSSI

Revue de presse 
Perles
Deux mariages et une naissance
La famille royale, appui de la consommation des vins effervescents anglais ?

Terroir, bouchonné, Sauternes…

SI un quart des personnes interrogées estime n’avoir aucune connaissance sur les vins*, ils sont plus nombreux à ne pas savoir ce que signifie le terme terroir : 30 % estiment qu’il s’agit d’un genre de film d’horreur français et 28 % pensent que c’est une race de chien. 34 % relient le mot à l’univers du vin. Le mot « bouchonné » laisse également perplexe 37 % des répondants estiment qu’il s’agit de morceaux de liège tombés dans la bouteille. Si l’appellation Sauternes est connue par 43 % des sondés, ils sont 29 % à croire qu’il s’agit d’une couleur orangée, 20 % à penser que c’est une station balnéaire et 7 % à y voir une planète du système solaire.

"Classieux"

En pratique, un tiers des consommateurs anglais reconnaissent acheter une bouteille de vin sur l’attractivité de son étiquette. Ils sont 10 % à motiver leur achat sur le son « classieux » du nom de la cuvée. A noter que si 51 % des sondés souhaitent en apprendre davantage sur les vins, ils sont 34 % à ne pas savoir par où commencer, 28 % à juger d’emblée que le sujet est trop compliqué et 17 % à se dire « traumatisés par un sommelier prétentieux ».

 

* : Ils sont 8 % à estimer avoir une bonne connaissance du vin et 12 % estiment savoir s’y retrouver dans une carte des vins. Ils sont 13 % à affirmer pouvoir faire illusion sur le sujet sans en avoir la moindre connaissance.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé