LE FIL

Nouvelle-Aquitaine

La carte viticole des 14 laboratoires de réduction des phytos

Vendredi 03 mai 2019 par Alexandre Abellan

Étendu, ce projet est monté avec de nombreux acteurs et vignobles du quart sud-ouest de la France.Étendu, ce projet est monté avec de nombreux acteurs et vignobles du quart sud-ouest de la France. - crédit photo : uMap
La région dessine un réseau inédit d’essais et de partages d’expériences pour permettre au vignoble de s’affranchir des pesticides.

Du Haut-Poitou à Madiran, la carte des quatorze Laboratoires d’Innovation Territoriale du projet Innovons pour des Territoires viticoles respectueux de l’environnement (VitiREV) réunit des initiatives diverses et variées pour répondre au défi de la réduction des phytos. « Chacun a des contraintes particulières, mais tous ont la même ligne directrice » explique Lydia Héraud, la conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine déléguée aux vins et spiritueux. Portant la candidature VitiREV au sein de l’appel à projet Territoires d’Ambition de la Caisse des Dépôts, l’élue bordelaise a fédéré une brochette d’interprofessions, syndicats, chercheurs, entreprises et start-ups du territoire.

Déposé le 25 avril dernier, le dossier VitiREV doit passer un grand oral cet été, et attend une réponse du gouvernement pour la rentrée. Planifié de 2019 à 2030, ce projet régional sera opérationnel même en cas de rejet par la Caisse des Dépôts. Le financement des 14 laboratoires s’inscrit dans un plan de 44 actions, avec un budget de 40 millions d’euros, dont 17 millions € de subventions.

La carte des 14 « LIT »

 

Le détail des 14 « LIT »

1 / Lisières urbaines et développement durable, par le Syndicat Mixte du SCoT de l'Aire Métropolitaine Bordelaise (SYSDAU) et Fédération des Grands Vins de Bordeaux (FGVB)

Co-construire des espaces de transition harmonieux entre zones viticoles et zones urbaines.

 

2 / Bénéfices socio-économiques de la viticulture Bio, par la Fédération Régionale d'Agriculture Biologique Nouvelle-Aquitaine (FRAB) et association interprofessionnelle bio de la région Nouvelle-Aquitaine (INTERBIO)

Sur six communes autour de Castillon la Bataille, l’idée est de mesurer l'impact général de la bio sur un territoire, de créer une dynamique de conversion des viticulteurs et de valorisation des territoires.

 

3 / Filière Cognac Responsable, par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC)

Dans la continuité de sa démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la zone du laboratoire se situe autour du bassin-versant du Né (affluent de la Charente). Un observatoire environnemental (eau, air, sol, biodiversité) sera mis en place pour développer et évaluer les bonnes pratiques viticoles contribuant à la préservation des ressources naturelles.

 

4 / Futurovin : un vignoble du futur au pays du Futuroscope, par la SARL Lavauguyot

Expérimentation de la culture de variétés résistantes et mise en place d'itinéraire cultural complet sans utilisation d'énergie fossile.

 

5 / Transition environnementale du territoire de Bergerac-Duras, par l'Interprofession des Vins de Bergerac et Duras (IVBD)

À Pécharmant : accompagnement d'ici cinq ans de 100 % des viticulteurs pour les certifications Agriculture Biologique (AB) ou Haute Valeur Environnementale (HVE). Cave et château de Monbazillac : expérimentation de désherbage et épamprage avec la robotique (avec l’entreprise Naïo)/ Sur Bergerac, mise en place d'un réseau de dix stations météo couplées avec Outil d’Aide à la Décision et accompagnement individualisé des viticulteurs.

 

6 / Développer l'agroécologie au service de l'environnement et de la qualité de vie, par le Syndicat des producteurs du Pineau des Charentes

Mise en place d'infrastructures agroécologiques pour favoriser la biodiversité sur les exploitations viticoles et développer une offre oenotouristique verte.

 

7/ Transition environnementale du territoire viticole du Marmandais, par la Fédération des Vins Agenais et les Côtes du Marmandais

Travail autour du cépage autochtone local Abouriou : sélection d'un clone qui permettra de conserver la typicité en s'adaptant aux exigences climatiques et environnementales.

 

8/ Territoire de Madiran, par la Maison des Vins de Madiran

Adapter le matériel végétal pour diminuer les traitements. À Aydie, lancer un village 100 % Haute Valeur Environnementale (HVE), créer des espaces test pour favoriser la transmission des exploitations aux futurs vignerons (à l'image des pépinières d'entreprises).

 

9 / Village vigneron en transition, par la Commune de Saint-Christophe des Bardes

Développement d'une offre de slow tourisme, accueil d'entreprises complémentaires au métier de base de la viticulture, formation de l'ensemble des habitants au développement durable.
 

10 / Bacchus : biodiversité et viticulture, par l'Unité Mixte de Recherche Santé et Agroécologie du VignoblE (UMR-SAVE) de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)

Entre le Libournais et l'Entre Deux Mers, structurer un réseau de viticulteurs expérimentateurs pour définir collectivement de nouveaux itinéraires techniques.

 

11 / Margaux, par l'Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation Margaux

Accompagnement des viticulteurs et des collectivités dans leurs démarches environnementales et la mise en place d'actions de conservation de la biodiversité. Inventaire naturaliste et réseau d'épidémiosurveillance sur les zones viticoles pour mieux informer les viticulteurs des pressions sanitaires.

 

12 / Acceptabilité de la viticulture, par la Communauté d'agglomération du Grand Angoulême

Expérimentation de médiation entre viticulteurs et riverains et accompagnement des viticulteurs vers la transition écologique.

 

13 / Un vignoble au service du vivant, par les Vignerons de Buzet

Création de l'Atelier du Vivant, lieu de partage et de diffusion des expérimentations menées depuis quinze ans par la coopérative et développer une couveuse agricole "zéro phyto" répondant aux enjeux de transmission agricole du territoire.

 

14 / Une viticulture durable et participative, par le Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles des Bordeaux (GDON des Bordeaux)

Traiter de la problématique de la flavescence dorée et abaisser la lutte chimique par une prospection systématique, collective et partagée dans le vignoble et autour du vignoble (Vignes non cultivées, repousses sauvages…) sur des territoires particulièrement exposés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé