Accueil / / Le VCI étendu à de nouveaux produits

Paru au JO
Le VCI étendu à de nouveaux produits

Deux décrets concernant le VCI ont été publiés au journal officiel du 13 décembre 2018. L'un concerne les appellations Barsac, Montbazillac et Sauternes, l'autre, les rosés Cabernet d'Anjou et Côtes de Provence.
Par Juliette Cassagnes Le 17 décembre 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le VCI étendu à de nouveaux produits
Les opérateurs provençaux vont pouvoir expérimenter le VCI sous forme de moût pour leurs rosés - crédit photo : JCassagnes
L

e premier décret publié au JO du 13 décembre 2018 ouvre la voie aux producteurs des appellations Barsac, Montbazillac et Sauternes, pour démarrer à titre expérimental la constitution d'un VCI individuel. Pour une récolte donnée, le VCI constitué ne pourra pas dépasser 3 hl/ha pour les AOP « Barsac » et « Sauternes » et 4 hl/ha pour l'AOP « Monbazillac ». Le VCI total maximum pouvant être stocké par un producteur ne pourra dépasser 10 hl/ha, pour chacune des 3 appellations. L'expérimentation durera jusqu'au 31 juillet 2023.

Du VCI en moût

Le second décret concerne les rosés d'appellations Cabernet d'Anjou et Côtes de Provence (non suivie d'une dénomination géographique complémentaire) : l'expérimentation du VCI est prolongée de deux ans, donc jusqu'au 31 juillet 2021. Il introduit également la possibilité de stocker le VCI sous forme de moûts. Ces derniers doivent cependant être vinifiés avant la date limite de déclaration de stocks suivant la récolte.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé