LE FIL

Languedoc

Les domaines Auriol soutiennent la conversion à la bio

Vendredi 28 septembre 2018 par Marion Sepeau Ivaldi

Claude Vialade à la tête des Domaines Auriol : 'La région a déjà perdu le marché des « friendly daily wines ». Nous ne voulons pas qu’elle perde celui du marché du bio pour lequel elle possède deux atouts majeurs : le soleil et le vent !'
Claude Vialade à la tête des Domaines Auriol : 'La région a déjà perdu le marché des « friendly daily wines ». Nous ne voulons pas qu’elle perde celui du marché du bio pour lequel elle possède deux atouts majeurs : le soleil et le vent !' - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Figure du bio en Languedoc à travers sa production propre et son activité de négoce, les domaines Auriol partent à la conquête des producteurs pour les convaincre de se convertir en bio.

2017 est sans doute un mauvais souvenir pour les domaines Auriol qui ont dû geler leurs ventes faute de produits. Gel et sécheresse ont en effet sabré drastiquement les volumes bios de la région Languedoc-Roussillon. Mais de cette épreuve née une initiative des plus positives : celle de créer un élan pour doper la conversion bio de la région en créant un contrat de cinq ans qui s’intéresse tant à la partie technique qu’aux enjeux commerciaux. Ce défi est fondamentalement ancré dans une vision de pérennité économique pour la viticulture d’Occitanie. « La région a déjà perdu le marché des « friendly daily wines ». Nous ne voulons pas qu’elle perde celui du marché du bio pour lequel elle possède deux atouts majeurs : le soleil et le vent ! » clame Claude Vialade, à la tête des Domaines Auriol.

Créer des vocations bios et biodynamiques

Concrètement, les Domaines Auriol proposent un contrat d’accompagnement vers la viticulture biologique sur cinq ans qui débute à partir de la deuxième année de conversion. Il s’agit de tenter de lever les freins soulevés par les producteurs quand ils réfléchissent à la conversion bio. Les domaines Auriol éditent un cahier où sont détaillées étapes par étapes toutes les démarches administratives à engager pour se convertir. De quoi se repérer un peu mieux dans les méandres institutionnels. Par ailleurs, l’entreprise s’est entourée de SudVinBio et des laboratoires Dubernet pour apporter des réponses techniques aux problèmes agronomiques et œnologiques qui peuvent se poser. Objectif : faciliter la transition à la bio au vignoble (notamment sur la question de l’enherbement et de la lutte contre la flavescence dorée) mais aussi, vinifier des profils de produits qui répondent aux demandes du marché. Disposant d’une pénétration solide en Scandinavie, en Allemagne mais aussi en Chine, les Domaines Auriol travaillent en effet depuis longtemps au profilage des produits pour coller à la demande spécifique des marchés.

Viabilité économique des producteurs

Le contrat proposé valorise également le nouveau label « CAB » (conversion à l’agriculture biologique), déposé par SudVinbio, qui permet d’identifier les vins en deuxième et troisième année de conversion. Ce label, qui exige notamment un bilan analytique des résidus phytos, vise à valoriser ces vins dont le marché a disparu. Le principe est qu’ils soient achetés au producteur à un prix proche de celui du cours du vin bio. Ce qui veut dire qu’il faut valoriser la démarche auprès de clients. Pour ce faire, Claude Vialade a un argument pour les distributeurs professionnels : « en achetant ces vins, ils s’assurent d’un contrat et d’un sourcing pour les prochaines années ». Elle a aussi un argument pour les consommateurs : « en achetant ce vin, ils aident un vigneron à se convertir à la viticulture biologique ».

Tout juste lancé, le contrat de conversion à la viticulture biologique a séduit des viticulteurs pour l’équivalent de 110 hectares (qui viennent s’ajouter aux 450 hectares qui constituent l’approvisionnement bio des Domaines Vialade). Grâce à cet outil, la maison compte passer de 40 % de ses volumes (soit 9 millions de cols) commercialisés en bio à 50 %. Le début d’un second souffle pour la conversion bio en région Occitanie ?

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé