Accueil / Commerce/Gestion / Le rendement maintenu à 10 800 kg/ha en Champagne

Vendanges 2018
Le rendement maintenu à 10 800 kg/ha en Champagne

Épargné par le mildiou et peu touché par la grêle, le millésime champenois s’annonce généreux selon l’interprofession. Qui va jusqu’à espérer une reconstitution des réserves.
Par Alexandre Abellan Le 24 juillet 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le rendement maintenu à 10 800 kg/ha en Champagne
« En 15 ans, 2018 sera la cinquième vendange commençant au mois d’août » précise le CIVC. - crédit photo : Comité Champagne
S

e déclarant « confiant dans les perspectives commerciales de ses marchés export (qui représentent dorénavant plus de 50 % des volumes expédiés) », le Conseil Interprofessionnel des Vins de Champagne (CIVC) fixe à 10 800 kilogrammes de raisin par hectare le rendement commercialisable de l’appellation champenoise. Stable depuis 2016, ce rendement butoir a été décidé collégialement par les caves coopératives, négociants et vignerons. Réunis ce jour à Épernay, les membres du bureau exécutif du CIVC estiment dans un communiqué que « ce volume assure un approvisionnement conforme aux besoins des opérateurs et maintient un niveau de stock global équilibré pour la filière ».

D'après les services techniques du Comité Champagne, le rendement agronomique est actuellement estimé entre 16 et 19 000 kg/ha. Le vignoble champenois pourrait voir sa production augmenter de 56 % pour atteindre 3,5 millions hectolitres selon les premières estimations du ministère de l’Agriculture. Si des orages de grêle localisés sont à déplorer, la Champagne a su maîtriser la virulence du mildiou cette année et préserver une belle sortie de grappes.

Vendanges en août

« Cette vendange s’annonce généreuse en volume » confirme le CIVC, qui estime que cette récolte « devrait permettre en outre de reconstituer la réserve interprofessionnelle, largement utilisée au cours des deux dernières campagnes* ». Après de petites récoltes 2016 et 2017, marqués par les gelées*, aucune sortie de réserve n'a été décidée cette année.

Après un hiver exceptionnellement pluvieux et un printemps particulièrement ensoleillé, le vignoble champenois affiche un développement en avance de deux semaines. Cette précocité devrait conduire les vendanges précoces à « débuter dans la dernière décade du mois d’août » estime le CIVC.

 

* : Et le Botrytis pour 2017
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé