Accueil / Commerce/Gestion / Les caves de Saint-Pey et Saint-Christophe fusionnent
Les caves de Saint-Pey et Saint-Christophe fusionnent
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Crémants de Bordeaux
Les caves de Saint-Pey et Saint-Christophe fusionnent

Prenant le nom de Louis Vallon, la marque emblématique des bulles bordelaises, cette union consolide le statut de leader de Saint-Pey Génissac et pérennise l’activité à Saint-Christophe-de-Double.
Par Alexandre Abellan Le 27 février 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les caves de Saint-Pey et Saint-Christophe fusionnent
Dominique Furlan et Jean-Jacques Resse ont fait validé leur projet de fusion ce 23 février. - crédit photo : DR
B

aptisée Cave Louis Vallon, la fusion des caves coopératives de Saint-Pey Génissac et de Saint-Christophe-de-Double a été actée ce 23 février en assemblée générale. L’intégration de la cave de Saint-Christophe-de-Double s’inscrit dans la continuité de son rapprochement avec Saint-Pey Génissac, en 2012. Suite « au départ à la retraite de son maître de chai et face à la perspective de travaux importants », la cave de Saint-Christophe a adhéré à celle de Saint-Pey pour continuer son activité indique un communiqué. Cinq ans après, « la fusion était devenue une évidence au terme de notre contrat d’adhésion simple » indique Jean-Jacques Resse, le président de Saint-Christophe.

« Ce fonctionnement en deux temps est intéressant pour les Caves qui n’ont pas la possibilité de se moderniser. L’idéal est de ne pas attendre la situation d’urgence afin de pouvoir bâtir une relation de confiance » analyse Dominique Furlan, le président de la cave de Saint-Pey Génissac. Suite à cette fusion, la cave de Saint-Christophe conservera son activité de réception de vendanges, les vinifications se dérouleront à Saint-Pey-de-Castet, la cave ayant investi dans le développement des bulles bordelaises.

Leader des crémants

Déjà titulaire du titre de premier producteur-élaborateur de crémants de Bordeaux, la cave de Saint-Pey confirme son statut avec l’intégration des 18 adhérents et 110 hectares de Saint-Christophe. Au total, la Cave Louis Vallon réunit actuellement 153 viticulteurs pour 1 300 ha en production. Avec 400 ha dédiés à la production de crémants, la coopérative vise une production de 30 000 hectolitres en 2018. Un objectif qui n’a pu être atteint en 2017 à cause des aléas climatiques, mais qui correspond à l’outil de production lancé en 2016 (pour un investissement de 2,8 millions euros). La plateforme de Saint-Pey-de-Castets prévoyant déjà un agrandissement pour répondre à la demande en vins effervescents.

À noter que la cave de Saint-Pey Génissac est membre de l’outil commercial Union de Guyenne Bordeaux (UG Bordeaux), avec la cave de Sauveterre-Blasimon (qui a fusionné l'an dernier avec Baron d’Espiet).
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé