LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Pour 20,5 millions €

Ackerman prend les clés du château de Sancerre

Mercredi 02 août 2017 par Alexandre Abellan

 La propriété a été acquise en 1919 par Louis-Alexandre Marnier-Lapostolle, le créateur de la liqueur Grand Marnier.
La propriété a été acquise en 1919 par Louis-Alexandre Marnier-Lapostolle, le créateur de la liqueur Grand Marnier. - crédit photo : Marnier Lapostolle
L’autorisation administrative vient de valider le rachat de la propriété ligérienne par le négoce de Saumur à Marnier Lapostolle. Dont le groupe, Campari, achève de se désengager de la filière vin.

La cession du château de Sancerre étant effective depuis ce 27 juillet, le négociant Ackerman l’a définitivement racheté à la Société des Produits Marnier Lapostolle (Groupe Campari). Validée depuis juin dernier par la Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural (SAFER), la vente vient d’être clôturée par une autorisation administrative finale.

A LIRE AUSSI

Fraîcheur troglodyte
Ackerman hors cadre
Saumur brut
Ackerman lance la bulle sans soufre

Avec 55 hectares de vigne dans l’appellation éponyme, le château de Sancerre produit annuellement de 450 000 cols de vins, pour un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros en 2016 (réalisé à 70 % à l’export). Filiale du groupe coopératif Terrena, le négociant Ackerman consolide son portefeuille en vins tranquilles après des acquisitions successives en Muscadet (Drouet-Frères), en Anjou (Celliers du Prieuré et domaines Beaujeau), en Vouvray (vignobles Jean-Paul Couamais)… Sans oublier Saumur (Pressoirs de France).

Si le leader des fines bulles de Loire conforte ses approvisionnements en vins tranquilles pour consolider sa gamme à l’export, le groupe Campari achève de se désengager du vignoble.

Spécialisation spiritueuse

Pour 20,5 millions euros, « la branche d’activité cédée comprend les vins de Sancerre ainsi que des immeubles, des vignes, des bâtiments d’exploitation, de vinification et des stocks » précisait en juin dernier le groupe Campari dans un communiqué. Ayant racheté il y a un an la Société des Produits Marnier Lapostolle, le groupe italien de spiritueux « confirme son désengagement complet du segment des vins tranquille ». Se séparant du château de Sancerre après avoir cédé ses vignobles italiens de vins tranquilles ou le domaine Lapostolle au Chili.

En tout, ces cessions d’actifs viticoles auraient généré 117 millions d’euros. Le groupe Campari conserve cependant son outil de production de vins effervescents, succès du Spritz oblige.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé