LE FIL

Cognac

Campari lance une OPA à 684 millions d'euros sur Grand Marnier

Vendredi 18 mars 2016 par Alexandre Abellan

Emblématique de la marque Grand Marnier, le Cordon Rouge est pour beaucoup de consommateurs lié aux… crêpes. Un positionnement qu’a tente de dépoussiérer SPML, avec un positionnement sur les cocktails et les séries limitées.
Emblématique de la marque Grand Marnier, le Cordon Rouge est pour beaucoup de consommateurs lié aux… crêpes. Un positionnement qu’a tente de dépoussiérer SPML, avec un positionnement sur les cocktails et les séries limitées. - crédit photo : SPML
Acheteur important des cognacs, la Société des produits Marnier Lapostolle (SPML) va être rachetée par le groupe italien Campari, qui réalise ainsi sa première acquisition française.

En lançant « une Offre Publique d’Achat amicale », Gruppo Campari a officialisé son objectif de prendre le contrôle de SPML, de la production à la distribution, des liqueurs comme des vins. La proposition lancée par le groupe italien valorise de 60 % l’action SPML (à 8 050 €), sachant que 85 000 actions seraient actuellement en circulation, le prix de l’acquisition serait au maximum de 684 millions €. Si l’OPA est tout juste lancée, elle peut déjà être considérée comme menée à bien par le groupe italien. Un communiqué annonce en effet qu’un accord a déjà été passé à cet effet avec la famille Lapostolle, actionnaire majoritaire du groupe.

Cela passe par l’acquisition immédiate de 19,79 % des actions de SPML, le reliquat des actions détenues par les actionnaires familiaux étant acheté à partir de 2021 (soit 28,24 %). Même si Gruppo Campari n’obtenait pas au terme de l’OPA plus de la moitié des actions de SPML (soit 50,01% du capital), « les actionnaires familiaux se sont engagés à céder leurs actions et à renoncer à leurs droits de vote doubles dans les proportions nécessaires à l’obtention par Gruppo Campari d’un bloc contrôlant dans SPML ».

Une gamme allant de l’Armagnac aux vins chiliens

Connu pour sa liqueur Grand Marnier, SPML se classe parmi les premiers acheteurs de cognac, sa recette (secrète depuis 1880) alliant les crus d’eaux-de-vie charentaises avec de l’essence d’écorces d’orange amère (produites à Haïti). En terme d’outil de production de ses liqueurs, SPML possède le château de Bourg-Charente, pour l’élevage des cognacs et la distillation des écorces d’orange, et une usine à Neauphle-le-Château pour l’assemblage et le conditionnement.

En dehors de la gamme Grand Marnier (déclinée de la cerise au triple sec), la maison produit également un armagnac (Lapostolle XO), des cognacs (VS, VSOP et XO), un pineau des Charentes (Patrick Raguenaud, le directeur des sites de production  de SPML, a ainsi présidé le Comité National du Pineau des Charente)… Ainsi que des vins, le château de Sancerre depuis 1919 (AOC Sancerre) et le domaine Lapostolle depuis (370 hectares en Casablanca Valley).

Croissance externe

Fondé en 1860 à Milan, le groupe Campari a pour objectif de dégager 50 % de sa croissance d’acquisitions externes. Ont ainsi été récemment achetées les marques de vins effervescents Cinzano (1999), de vodkas Skyy (2002), de liqueurs Aperol (2003), de whiskies Glen Grant et Wild Turkey (2006 et 2009)… Cotée à la bourse  italienne, Gruppo Campari se flatte d’arriver à la sixième place mondiale des groupes de spiritueux premiums (derrière Diageo, Pernod Ricard, Bacardi, Brown-Forman et Beam Suntory, selon le classement de la revue Impact).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé