Accueil / Oenologie / Le « Profil sensible », un outil pour adapter sur-mesure son vin à ses souhaits
Le « Profil sensible », un outil pour adapter sur-mesure son vin à ses souhaits
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Comment profiler un vin par rapport à ses concurrents ? La chambre d'agriculture de Gironde développ
Le « Profil sensible », un outil pour adapter sur-mesure son vin à ses souhaits

Par Juliette Cassagnes Le 10 décembre 2014
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le « Profil sensible », un outil pour adapter sur-mesure son vin à ses souhaits
L

a Chambre d’agriculture de Gironde a développé un outil à destination des producteurs de vin appelé « Profil sensible », qu'elle a présenté lors d'une conférence au Vinitech 2014. Celui-ci vise à mieux positionner, d’un point de vue sensoriel, un vin par rapport à une référence choisie, par exemple un concurrent. Profil sensible pourra aussi servir à comparer et tester différentes techniques de vinification entre elles, dans l’idée de faire évoluer les caractéristiques sensorielles des vins : par exemple, pour produire un vin plus fruité, plus coloré, moins tannique, etc.

 

Ce nouvel outil se traduit sous forme d'un tableau, "simple et visuel", dans lequel sont regroupés et représentés tous les résultats de la dégustation. Celui-ci comporte deux colonnes, avec d’un côté représenté la « diminution » du caractère, et de l’autre son « augmentation », par rapport à un témoin, représenté par une ligne noire au centre. « Cela permet, en un seul coup d’œil, de visualiser les points forts et les points faibles de son vin, sur une série de critères sensoriels », précise Jean-Christophe Crachereau, ingénieur chargé du projet à la Chambre d’agriculture de Gironde.

 

Le vigneron peut ainsi vérifier l’atteinte ou non de ses objectifs et adapter ses choix techniques en conséquence. « Pour le vigneron, ce pourrait être un moyen de l’aider à mieux différencier son vin, lui donner une identité propre par rapport aux autres », justifie l’ingénieur. L’outil pourra, par exemple, être utilisé par les ODG, au sein d’un groupe de viticulteurs volontaires et d’un animateur, afin de déguster des vins du commerce et positionner les leurs. Il pourrait aussi intéresser des consultants ou des laboratoires œnologiques : sous forme de prestation payante, afin de procéder à l’évaluation sensorielle d’un vin par rapport aux autres.

 

Le « Profil sensible » est  en cours de développement sur le web, en collaboration avec l’IFV. Les scientifiques prévoient d’y intégrer des synthèses d’expérimentations et un moteur de recherche basé sur un « objectif produit » (par exemple « plus tannique », « plus de fruité ») : une proposition d’itinéraires techniques apparaîtra alors.

 

Illustration : exemple du Profil sensible d’un vin en appellation Bordeaux, positionné par rapport à une référence à atteindre. Il permet de dégager les objectifs prioritaires à viser : augmenter l’intensité colorante et diminuer la teinte, diminuer l’amertume ou encore améliorer la qualité des tanins.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé