Accueil / Une technologie innovante pour plus de facilité / Eudémis, la tordeuse de la grappe qui gagne du terrain

Eudémis, la tordeuse de la grappe qui gagne du terrain

Eudémis est la principale tordeuse impactant les vendanges.
Avec le réchauffement climatique, cette espèce "méridionale" progresse vers le nord.
Par SYNGENTA Le Lundi 14 novembre 2022

 Eudémis, la tordeuse de la grappe qui gagne du terrain
E

udémis, jusqu’à 3 à 4 générations par an

Eudémis (Lobesia botrana) est une des 3 espèces majeures de tordeuses de la grappe que l’on trouve dans les vignes aux côtés de Cochylis et Eulia. Initialement inféodée aux vignobles méridionaux, Eudémis remonte progressivement dans les vignobles du nord depuis plusieurs années, réchauffement climatique oblige.

Cette espèce est d’autant plus préjudiciable que 2 ou 3 générations peuvent se succéder et que parfois un début de 4ème génération est observé.

L’hivernation a lieu à l’état de chrysalide sous les écorces des ceps de vigne. Les adultes sortent du stade chrysalide en 8 jours environ avec une hausse des températures et apparaissent dès avril jusqu’à fin mai pour donner la 1ère génération. Les pontes sont peu abondantes en-dessous de 14 °C et la durée d’incubation des œufs varie de 10 à 12 jours selon la température.  Après 5 stades larvaires, soit 20 à 28 jours, elles se nymphosent et 7 jours après, les papillons de deuxième génération apparaissent, en général fin juin début juillet. Un cycle complet dure en moyenne 2 mois pour la 1ère génération et un mois pour les suivantes avec une émergence plus regroupée des papillons du fait d’une durée d’incubation des œufs de 5 à 7 jours pour la G2 et la G3. Les cycles peuvent se poursuivre jusqu’au mois d’août.


Le saviez-vous ?

  • L’accouplement des papillons et les pontes se déroulent en début de nuit. La femelle attire le mâle en diffusant une phéromone. Elle commence à s’accoupler 24 heures après son émergence et les pontes débutent après 1 journée.
  • Une femelle peut s’accoupler plus d’une dizaine de fois et chaque mâle peut féconder jusqu’à 8 femelles.
  • Une femelle Eudémis pond entre 50 et 80 œufs.
  • La pluie et le vent inhibent l’activité des adultes.
  • Les œufs et les larves supportent très mal les hygrométries faibles.

Des dégâts avec un impact sur la récolte à partir de la 2ème génération
 
Les chenilles de 1ère génération ont en général une incidence faible et dévorent les boutons floraux qu’elles assemblent par des fils de soie en « glomérules » Ces attaques ont en général peu d’effet sur le poids de la récolte, ce qui n’est pas le cas des chenilles des autres générations qui causent beaucoup plus de dégâts. Elles perforent en effet les baies en cours de maturation et créent des portes d’entrée pour l’installation et la propagation de Botrytis cinerea, agent de la pourriture grise, maladie très préjudiciable pour la quantité et la qualité de la récolte, et dans les vignobles méridionaux d’Aspergillus carbonarius, champignon producteur d’OTA (ochratoxine).

Comment reconnaître Eudémis ?

Photo Entomo Remedium
 
  • L’œuf a une forme lenticulaire et mesure environ 0,65 mm. Il est aplati et plaqué isolément à la surface des bractées des inflorescences pour la 1ère génération, ou des baies pour les générations suivantes. Il est translucide au début puis jaunâtre et irisé.
  • La larve atteint environ 1 cm. Elle est caractérisée par des mouvements très vifs lorsqu’elle est dérangée (contrairement à Cochylis). Elle est de couleur variable, de jaune-vert à brun-clair avec la tête brun-clair.
  • Le papillon mesure entre 5 et 8 mm de long et environ 1 cm d’envergure. Il possède des ailes 

Pour en savoir plus sur EXPLOYO Vit

EXPLOYO™ VIT - H412 - Nocif pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme. EUH401 - Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement.


Syngenta France S.A. - 1228, Chemin de l’Hobit 31790 Saint-Sauveur France.
S.A. au capital de 101 075 884 Euros. RCS – RSAC Toulouse 443 716 832. Numéro de TVA intra-com. : FR 11 443 716 832. Agrément MP02249 : distribution et application de produits phytopharmaceutiques

EXPLOYO™ VIT - AMM N° 2210439 - Composition : 23.2 g/l (E,Z)-7,9-dodecadien-1-yl acetate * - P273 Éviter le rejet dans l’environnement. P280 Porter des gants de protection/des vêtements de protection/un équipement de protection des yeux/du visage. P501 Éliminer le contenu/ récipient dans une installation approuvée, conformément à la réglementation locale/régionale/ nationale/ internationale. Stocker le produit à une température comprise entre 0°C et 30°C Utiliser une pression de pulvérisation maximale de 5 bars afin de garantir l'intégrité des capsules. SP1 Ne pas polluer l'eau avec le produit ou son emballage. Ne pas nettoyer le matériel d'application près des eaux de surface. Éviter la contamination via les systèmes d'évacuation des eaux à partir des cours de ferme ou des routes. SPe 3 Pour protéger les organismes aquatiques, respectez une zone non traitée de 5m par rapport aux points d’eau.
TM Marque d'une société du groupe Syngenta et * Substance active fabriquée par M2i Biocontrol.
Pour les conditions d’emploi et les usages, doses et conditions préconisées : se référer à l’étiquette du produit ou www.syngenta.fr 

Précédent
Le piégeage pour positionner avec précision EXPLOYOTM Vit
Suivant
Un nouveau concept pour plus d’hectares en confusion sexuelle
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé