Accueil / Commerce/Gestion / Les négociants de Bordeaux recrutent et forment aux postes en tension de la filière vin
Les négociants de Bordeaux recrutent et forment aux postes en tension de la filière vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Emploi
Les négociants de Bordeaux recrutent et forment aux postes en tension de la filière vin

Le syndicat des négociants bordelais s'allie à la CCI et Campus du Lac pour recruter et former 13 titulaires de bac+2 aux spécificités de l'administration des ventes, essentielle pour la filière vin
Par Olivier Bazalge Le 14 novembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les négociants de Bordeaux recrutent et forment aux postes en tension de la filière vin
Le négoce bordelais propose une solution de formation face à la pénurie de candidats spécifiquement formés aux métiers de la filière vin - crédit photo : Guillaume Bonnaud
M

ême si la situation du vignoble et des cours ne se porte pas au mieux, le négoce bordelais recrute. 10 entreprises* de négoce en vin de la région bordelaise, membres de l’organisation professionnelle Bordeaux négoce, annoncent l’ouverture du recrutement de 13 postes en administration des ventes dans le secteur du vin. « Bonne nouvelle pour tout détenteur d’un bac+2, 13 postes avec formation préalable sont ouverts. Le recrutement et la formation préalable ont été confiés par Bordeaux Négoce au centre de formation professionnelle de la CCI de Bordeaux Gironde Campus du Lac », annonce un communiqué de la CCI bordelaise.

« Quelle que soit la taille de l’entreprise, notre secteur est confronté à des difficultés de recrutement. Plusieurs métiers sont en tension, de la production aux fonctions support, à cause d’une pénurie de talents formés et disponibles » explique ainsi Lionel Chol, président de Bordeaux Négoce. Dans la filière vin, le métier d’administrateur des ventes est un poste clé qui supporte les différents aspects de l’activité commerciale de l’entreprise : documentation commerciale, douanière, facturation et logistique. « La tension est multifactorielle, entre méconnaissance de nos métiers, départs en retraite, et surtout, le manque de formation, qui est le point le plus préjudiciable. Le manque de profils de niveau bac +2 rend les recrutements difficiles pour ces postes, alors que l’administration des ventes occupe une place centrale pour nos entreprises. La mise à disposition des commandes est essentielle », renchérit Amélie Bonnin-Pierson, en charge de la communication de Bordeaux Négoce.

Jeunes ou reconversions

Le recrutement pour ces 13 postes est ouvert jusqu’au 9 décembre, en contrat de professionnalisation et en partenariat avec Campus du Lac et OCAPIAT, l’opérateur de compétence pour la branche des vins et spiritueux. La formation est prévue pour une alternance d’une durée de 7 mois, dont 85% du temps en entreprise, et ouverte à tout diplômé de niveau bac+2 et aux personnes en reconversion professionnelle de niveau équivalent. « Aucune connaissance du secteur ou du métier n’est requise mais un bon niveau en anglais est attendu, une troisième langue et le goût pour les vins, seront appréciés », rappelle un communiqué. A la clef pour le candidat à l’issue de cette formation reconnue par la profession, un emploi dans des maisons de négoce en vin girondines de premier plan.

Bordeaux Négoce et Campus du Lac entendent reconduire cette formation au fil des ans, « pour répondre aux besoins d’une branche où des dizaines de nouveaux postes ou de remplacements peinent à être pourvus chaque année », relance un communiqué. « Cela demande beaucoup de ressources pour créer une formation, et nous avons potentiellement plus que ces 13 postes à proposer. Ce 1er volet va permettre d’ajuster tous les détails pour pérenniser cette offre de formation qui permettra d’alimenter nos entreprises dans ces besoins spécifiques », poursuit Amélie Bonnin-Pierson. Les reconversions professionnelles sont également particulièrement ciblées.

Raréfaction des bac+2

Dans la filière vin, la communicante de Bordeaux Négoce énonce les métiers d’agents de chais ou opérateurs de conditionnement comme étant les plus en tension. « Les agents logistiques, opérateurs de maintenance, comptables ou assistants comptables connaissent la même pénurie et cela concerne tous les domaines d’activités, à cause de la raréfaction de profils de niveau bac +2 », appuie-t-elle. Des formations en alternance plus courtes sont également ouvertes par Bordeaux Négoce en partenariat avec Pôle Emploi et Ocapiat.

* Groupe Arvitis (CVBG-Dourthe-Kressmann), Borie-Manoux, Compagnie Médocaine des Grands Crus, Cheval Quancard, Fourault Company W & S, L.D. Vins, Maison Ginestet, Maison Sichel, Schröder et Schÿler et Sovex Grands Châteaux.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé