Accueil / Oenologie / Une enquête pour cibler les besoins de rééducation sensorielle des œnologues et professionnels du vin
Une enquête pour cibler les besoins de rééducation sensorielle des œnologues et professionnels du vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Par temps de covid
Une enquête pour cibler les besoins de rééducation sensorielle des œnologues et professionnels du vin

L’ISVV et les Œnologues de France lancent une enquête visant à mieux caractériser les éventuels problèmes sensoriels rencontrés par les professionnels de l'olfaction et de la gustation après (ou pas) Covid.
Par Marion Bazireau Le 31 octobre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une enquête pour cibler les besoins de rééducation sensorielle des œnologues et professionnels du vin
Covid ou pas, les troubles de l’olfaction ou de la gustation concernent 5 à 15% de la population. - crédit photo : Blog Beaux-Vins
«

Covid ou pas, les troubles de l’olfaction ou de la gustation concernent 5 à 15 % de la population », rappelait Laurence Gény, directrice adjointe en charge des formations de l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV), avant de dévoiler un kit de réapprentissage œnologique du goût et de l'odorat. 

Soutenus par le Fonds de Dotation des Œnologues de France, les chercheurs de l’ISVV Sophie Tempère et Gilles de Revel dévoilent aujourd’hui une enquête visant à mieux caractériser les problèmes sensoriels rencontrés par les professionnels de l'olfaction et de la gustation, à faire un état des lieux sur le taux de récupération olfacto-gustative chez les experts affectés par des troubles sensoriels, et à mieux cibler leurs besoins en termes de rééducation sensorielle.

Pour monter cette enquête, Sophie Tempère et Gilles de Revel ont collaboré avec Gilles Sicard, olfactologue au CNRS, spécialiste des capacités sensorielles des professionnels du vin.

Ouvert à tous

Le questionnaire est ouvert à tous les professionnels de l'olfaction et du goût, œnologues ou pas, qu’ils aient été ou non touchés par des troubles de la perception. « Ce travail n'aura de valeur et ne sera exploitable que si les répondants sont nombreux et représentatifs de l'ensemble des experts. Même si vous n'êtes pas actuellement concerné.e, vos réponses sont pour essentielles. N'hésitez pas à partager cette enquête à votre réseau ! » insistent les chercheurs, invitant les participants à cliquer sur ce lien.

En fonction des résultats, ils pensent proposer un référentiel permettant à chacun de se situer en termes de perception ou de récupération. « Savoir, par exemple, qu'un de nos pairs est passé par les mêmes phases de déformation de la perception de certaines odeurs tout en ayant au bout de quelques semaines récupéré son acuité, peut être rassurant pour tout professionnel ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
La rédaction Le 31 octobre 2022 à 15:21:59
Bonjour, merci pour votre alerte : le lien a été mis à jour, il est fonctionnel. Bonne journée
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cqcvin Le 31 octobre 2022 à 15:01:02
Super pour l'initiative, mais il est impossible d'accéder à l'enquête...
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé