Accueil / Commerce/Gestion / Le monopole suédois des alcools veut réduire de moitié les émissions d'ici 2030
Le monopole suédois des alcools veut réduire de moitié les émissions d'ici 2030
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Systembolaget
Le monopole suédois des alcools veut réduire de moitié les émissions d'ici 2030

Le conseil d'administration de Systembolaget vient d’annoncer qu’il entend réduire de moitié les émissions provenant, non pas uniquement de ses propres opérations, mais dans toute la chaîne de valeur.
Par Sharon Nagel Le 08 septembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le monopole suédois des alcools veut réduire de moitié les émissions d'ici 2030
Systembolaget encourage fortement ses clients à privilégier le « choix durable » - crédit photo : Systembolaget
L

’objectif implique un effort significatif de la part de toutes les parties prenantes et s’inscrit dans la ligne droite des actions déjà prises par le monopole suédois. « Toutes les entreprises et organisations du monde doivent assumer leur rôle dans la lutte contre le changement climatique et, en tant qu'entreprise publique, le conseil d'administration considère que Systembolaget doit montrer la voie », a lancé son président, Göran Hägglund. Les nouveaux objectifs se basent sur les efforts considérés comme indispensables pour atteindre l'objectif de l'Accord de Paris et contenir le réchauffement climatique à 1,5°C au maximum.

Ainsi, Systembolaget estime qu’il doit réduire de moitié les émissions de l'ensemble de la chaîne de valeur d'ici 2030. Les actions porteront sur la culture et l’élaboration des produits, les emballages, le transport et les déplacements des clients, par exemple. Premier palier en 2025, date à laquelle les opérations propres à l'entreprise devront baisser de 90 % par rapport à l'année de référence, à savoir 2019. Il s’agit d’une étape intermédiaire qui doit permettre à Systembolaget d’avoir un impact climatique net nul en 2045. « Je suis fière que nous ayons maintenant ces objectifs climatiques difficiles et nécessaires à atteindre. Ils sont ambitieux et pour y parvenir, nous sommes ravis de pouvoir poursuivre une bonne collaboration avec, entre autres, nos nombreux fournisseurs », a déclaré Ann Carlsson Meyer, PDG de Systembolaget.

Carton, PET et cannettes en remplacement du verre

Les préoccupations environnementales ne datent pas d’aujourd’hui au sein du monopole suédois. En 2019, il avait déjà mis en place une plateforme de benchmarking portant sur plus de 30 démarches régionales, nationales et internationales de certification pour mieux connaître leur gouvernance et leur impact en matière sociale et environnementale. Les émissions liées au packaging sont également dans le collimateur de Systembolaget depuis plusieurs années, et expliquent la part importante des bag-in-boxes commercialisées dans les magasins d’Etat. Outre les grands objectifs globaux, le monopole table d’ici 2023 sur une diminution de 10 % de l’impact climatique des emballages par rapport à 2019.

« Nous collaborons avec d’autres partenaires pour développer des alternatives novatrices et attrayantes aux bouteilles en verre », explique-t-on chez Systembolaget. « Plus les emballages pourront être remplacés par des cartons et des bouteilles en plastique (PET) ou des canettes en aluminium, mieux cela vaudra ». Preuve en est, la multiplication des appels d’offre privilégiant les emballages plus respectueux du climat. « Nous lançons davantage de produits dans des emballages en carton à différents positionnements prix et avons mis sur le marché des vins conditionnés en cannettes en aluminium ».

Initiative nordique

Dans le même temps, le monopole de distribution suédois collabore aussi avec des structures semblables à travers les pays nordiques, voire au-delà. Objectif : générer des gains d'efficacité, mais aussi harmoniser les règles pour que les fournisseurs puissent s’y retrouver et profiter des synergies également. Depuis 2018, cette collaboration a porté sur différentes thématiques environnementales considérées comme étant particulièrement pertinentes pour le secteur : l'emballage des boissons, en tant que principal facteur influant sur leur cycle de vie ; la consommation d'énergie/climat pour la culture et l’élaboration ; l’utilisation d’eau dans la culture et l’élaboration ; et la santé des sols et la biodiversité.

Les monopoles Systembolaget et Alko, en Finlande, font par ailleurs partie des membres fondateurs de la Sustainable Wine Roundtable, coalition fondée en septembre 2021 pour développer un référentiel mondial autour des multiples labels environnementaux existants. Si l’engagement du monopole suédois en faveur de l’environnement et du climat ne fait pas de doute, il doit désormais faire valider ses objectifs selon la « Science Based Target Initiative », partenariat entre le CDP, le Pacte mondial des Nations unies, le World Resources Institute (WRI) et le Fond mondial pour la Nature (WWF).

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé