Accueil / Viticulture / Same Deutz-Fahr met la main sur les Bakus de Vitibot
Same Deutz-Fahr met la main sur les Bakus de Vitibot
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Robots viticoles
Same Deutz-Fahr met la main sur les Bakus de Vitibot

Le constructeur SDF prend une participation majoritaire dans le spécialiste français de la robotique pour le marché de l'entretien des vignes. Les deux sociétés vont s'associer pour développer et proposer d'autres matériels..
Par Vincent Gobert Le 29 juillet 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Same Deutz-Fahr met la main sur les Bakus de Vitibot
Les robots Bakus de Vitibot entrent dans le giron de Same Deutz-Fahr. Ils faisaient le show à Enovitis en Italie cette fin juin : un signe avant coureur de cette prise de participation majoritaire. - crédit photo : Vincent Gobert
E

st-ce le signe d'une restructuration du secteur de la robotique viticole ? Par un communiqué du 28 août, le groupe Same Deutz-Fahr annonce la prise de participation majoritaire au capital du fabricant champenois des robots Bakus, Vitibot. Se faisant, il intègre des compétences en robotique qu'il n'avait pas forcément. Cela pour toute ses marques et gammes d'automoteurs. "Cette acquisition est un véritable accélérateur d'innovation pour le Groupe SDF et génère d'importantes synergies pour ces deux métiers [tractoriste et robotique, NDLR] très complémentaires" écrit le groupe italien. "L'agriculture durable et numérique est un facteur clé de notre développement. Après un examen approfondi, nous avons réalisé que VitiBot est la meilleure solution pour les vignobles qui nous permet d'enrichir notre offre de tracteurs avec des véhicules électriques autonomes et à zéro émission", a commenté Lodovico Bussolati, PDG de SDF.

" Maintenant, l'objectif est de soutenir le développement de l'entreprise et l'industrialisation du produit, répondant à une demande du marché qui, selon nous, ne cessera de croître à l'avenir ». « Nous nous réjouissons de cette opération qui nous permettra de relever les défis de l'agriculture de demain, qui est à la genèse de notre projet, déclare Cédric Bache, PDG de VitiBot. Rejoindre SDF, un groupe centenaire reconnu mondialement pour ses produits et ses valeurs, est pour nous une belle opportunité, et un gage de croissance et de succès".

La Champagne toujours au comité stratégique

En plein virage technologique, SDF annonce que ses priorités sont aujourd'hui l'exploitation sans pilote, l'agriculture de précision, les services numériques, la collecte et la gestion des données agronomiques et l'introduction de technologies d'électrification. "Avec VitiBot, SDF bénéficiera de l'apport d'équipes hautement qualifiées au savoir-faire spécifique pour atteindre ces objectifs". Le constructeur tient à rassurer clients et investisseurs du maintien d'une "relation pérenne". Les investisseurs historiques de l'entreprise, la maison Louis Roederer, le groupe Martell Mumm Perrier-Jouët, Laurent-Perrier Champagnes, Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck, resteront actionnaires et membres du comité stratégique.
 
"Au sein de SDF, à l'instar d'autres filiales, comme le constructeur de machines de récolte Grégoire, VitiBot conservera toute son autonomie en termes de développement technique, industriel et commercial, assure SDF Group. L'esprit entrepreneurial et l'agilité de la start-up resteront, et de nombreux ingénieurs hautement qualifiés seront désormais recrutés". SDF pourrait aussi faire profiter à Vitibot de son réseau de distribution. "Avec plus de 50 robots Bakus déjà en service dans les vignobles du monde entier, un carnet de commandes déjà bien rempli, une force de vente directe et un réseau de revendeurs grandissant, VitiBot va accélérer son développement commercial et conforter son statut de leader international dans la robotique d'entretien de la vigne et dans la conception de produits disruptifs en adéquation avec les besoins des marchés viticoles et agricoles de demain".
 
Consolidation et restructuration
 
Après Pellenc et les robots Céols d'Agreenculture, le rapprochement entre SDF et Vitibot est peut-être le signe d'une tendance stratégique et technologique forte pour le machinisme viticole. Les grands tractoristes montrent un intérêt croissant pour la robotique et placent leurs pions. La robotique semble avoir encore de beaux jours devant elle. 
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé