Accueil / Gens du vin / Alexis Leconte préside l’association des producteurs de ratafia de Champagne
Alexis Leconte préside l’association des producteurs de ratafia de Champagne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Mistelle champenoise
Alexis Leconte préside l’association des producteurs de ratafia de Champagne

Le vigneron de Troissy succède à Claude Giraud, qui a remis le ratafia sur les rails de la reconnaissance. Le regain d'intérêt est réel pour vignerons et belles maisons champenoises, pour un produit de surcroît bien valorisé.
Par Olivier Bazalge Le 16 août 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Alexis Leconte préside l’association des producteurs de ratafia de Champagne
Alexis Leconte prend la relève à la présidence de l'association des producteurs de ratafia de Champagne - crédit photo : Mika Boudot
«

 C’est un produit qui jouit d’une belle dynamique, avec un regain d’intérêt depuis quelques années de la part des vignerons et des belles maisons », démarre Alexis Leconte pour situer l’activité du ratafia en Champagne. Le vigneron de la maison de Champagne Xavier Leconte vient de prendre la présidence de l’association des producteurs de cette mistelle, issue du mutage de moûts locaux, qui compte aujourd’hui 400 adhérents.

Le néo-président ne manque pas de souligner spontanément le travail considérable abattu par son prédécesseur, Claude Giraud, « qui, avec son équipe précédente, a redoré le blason du ratafia et lui a redonné un intérêt et une attractivité nouvelle ». Alexis Leconte ne manque pas non plus de souligner combien le ratafia est un produit noble, « s’inscrivant dans la modernité des démarches environnementales ou RSE, par une utilisation globale du raisin ».

Liberté d'expression vigneronne

Au sein de l’association, le président engagé pour un mandat de 4 ans va représenter trois indications géographiques : le ratafia champenois, mais aussi la Fine et le Marc de Champagne. « La production annuelle de ratafia s’établit aujourd’hui autour du million de bouteilles équivalent 70cl, pour un prix moyen bien valorisé, autour de 25€, mais il y a un potentiel de développement très important, pouvant atteindre 18 millions de bouteilles si toute la Champagne se mettait à en produire ! », défend le vigneron de Troissy, dans la Marne.

Le ratafia champenois est principalement écoulé via le circuit traditionnel de la restauration, et Alexis Leconte entend continuer la promotion du produit auprès des professionnels de ce secteur, à l’image de ce qui est déjà fait avec le chef 3* Arnaud Lallement, « qui aide à la promotion du ratafia en proposant des associations originales avec les mets ».

Alexis Leconte trouve d’ailleurs dans l’élaboration du ratafia « une liberté d’expression que l’on ne retrouve pas dans le champagne classique, le procédé d’élaboration nous offre une grande latitude pour laisser libre cours à la sensibilité gustative du vigneron ». Il va donc mettre à profit son mandat pour finaliser la procédure de modification de cahier des charges enclenchée par l’équipe précédente. « Il y a quelques points de modification demandés, visant à encore améliorer le niveau qualitatif des ratafias, notamment par la réintégration des moûts de rouge dans l’élaboration, et l’évolution des dates de vieillissement », explique Alexis Leconte.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé