Accueil / Gens du vin / Sylvia Bernard préside le syndicat français des grandes marques de Porto
Sylvia Bernard préside le syndicat français des grandes marques de Porto
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Tradition familiale
Sylvia Bernard préside le syndicat français des grandes marques de Porto

La France reste le 1er marché mondial des vins de Porto. Le syndicat y représente les grandes marques dans une mission de promotion et d'accompagnement des prescripteurs. La nouvelle présidente est la petite-fille de Jean Cayard, fondateur de La Martiniquaise
Par Olivier Bazalge Le 27 juin 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Sylvia Bernard préside le syndicat français des grandes marques de Porto
Sylvia Bernard perpétue la tradition familiale du Porto en France - crédit photo : DR
S

ylvia Bernard, directrice marketing international du Groupe La Martiniquaise– Gran Cruz, vient d’être élue présidente du syndicat des grandes marques de Porto. A 45 ans, cette diplômée de HEC Paris succède à sa mère Edith Cayard, « à la présidence du syndicat depuis plus de 20 ans et initiatrice du développement marketing de la marque Cruz, avec notamment la saga de la  femme en noir », annonce un communiqué. Edith Cayard reste présidente d’honneur du syndicat.

Alors qu’elle a rejoint le groupe familial à 28 ans, Sylvia Bernard perpétue l’engagement familial vis-à-vis des vins de Porto « que son grand-père a commencé à importer en France dès les années 50 », poursuit un communiqué. « Je souhaite m’investir avec passion et enthousiasme pour les vins de Porto car l’histoire de notre groupe leur a toujours été intimement liée et j’y suis personnellement très attachée. Fier de son terroir et ambassadeur de l’art de vivre portugais, le Porto a de formidables atouts pour répondre aux attentes des consommateurs dans le monde entier », défend Sylvia Bernard par communiqué.

1er marché mondial

« La France représente près de 25 % des parts de marché des vins de Porto et reste le 1er marché mondial, devant le Portugal lui-même », avance Augustin Chazal, directeur de la fédération française des vins d’apéritif (FFVA). Grâce au tourisme, le Portugal rattrapait progressivement son retard, jusqu’à ce que la crise Covid ne coupe cet élan de progression. «La réouverture des frontières a fait repartir les ventes au Portugal, qui dépassent à nouveau en 2021 le niveau de 2019 », reprend Augustin Chazal.

Ce sont donc quasiment 18 millions de litres qui sont vendus dans l’hexagone chaque année, dont 70 % vendus en grande distribution (GD), générant un chiffre d’affaires de 68,7 M€ en 2021 en France. « Le Porto représente 22 % des volumes d’apéritifs consommés en France en circuit GD, et 30 % en valeur. L’implantation du Porto en GD française est historique, bien que les volumes de consommation baissent progressivement. Avec 75 millions de litres produits en 2021, la dynamique mondial du Porto est en augmentation », situe le directeur de la FFVA.

A lire aussi
Marie Brizard Wine & Spirits (ex-Belvédère)
Castel et La Martiniquaise rentrent au conseil d'administration

Master of Port

En France, le syndicat des grandes marques de Porto a pour mission de représenter et défendre les marques de Porto en France. Il regroupe les marques Sandeman, Ferreira, Andresen, Churchill’s, Cruz, Dalva, Quinta do Noval, Niepoort et Ramos Pinto. En lien avec l’Institut des Vins du Douro et de Porto (IVDP), il assure une mission de promotion et de sensibilisation des vins de Porto auprès des prescripteurs, et organise annuellement le Master of Port, concours international sélectionnant  le meilleur sommelier français expert en vins de Porto.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé