Accueil / Viticulture / Tariquet mise sur le smart farming pour contenir le mildiou avec moins de phytos

Intelligence artificielle
Tariquet mise sur le smart farming pour contenir le mildiou avec moins de phytos

Avec l’aide de Chouette Vision, Trimble et Promété, le domaine Tariquet va moduler ses traitements contre le mildiou à l’échelle intraparcellaire sur 250 hectares. L’objectif est d’économiser 20 à 30% de produits et de généraliser la technique sur tout son vignoble.
Par Marion Bazireau Le 27 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Tariquet mise sur le smart farming pour contenir le mildiou avec moins de phytos
Tariquet ambitionne d'économiser 30% de produits phytos supplémentaires sur ses 1125 hectares de vigne. - crédit photo : Tariquet
C

ette saison, Tariquet va moduler ses traitements contre le mildiou à l’échelle intraparcellaire sur 250 hectares. « Nous testons le smart farming, ou « agriculture intelligente », pour aller encore plus loin dans la réduction de notre empreinte sur l’environnement » lance Armin Grassa du domaine producteur de vins en Côtes-de-Gascogne et d’armagnac.

Le projet réunit Chouette Vision, Trimble, et Promété. Il durera au moins trois ans. L’idée est de filmer la vigne lors des passages des tracteurs pour repérer l’apparition des tâches d’huile et analyser sa vigueur. « la crise actuelle nous pose quelques soucis d’approvisionnement mais nous devrions pouvoir installer des caméras sur deux engins dans les prochains jours. Leurs images seront traitées par un algorithme développé par un doctorant spécialisé en informatique ».

Les prévisions météo récoltées par le réseau de stations du vignoble seront également envoyées dans le Cloud. Une fois moulinées, toutes ces données permettront aux ouvriers viticoles d’aller traiter dans les zones où a le plus de risques de se développer.

Traiter au bon endroit au bon moment

« Nous pourrons suivre finement l’évolution du mildiou pour sortir les pulvérisateurs au bon endroit et au bon moment » reprend Armin Grassa. En limitant les traitements aux parties réellement attaquées, Tariquet espère économiser 30% de produits phytosanitaires.

« A termes, notre challenge est de déterminer la dose minimale de produits à appliquer pour que les pieds restent sains ».

Ce millésime, l’entreprise ne prendra pas de risques. Les premiers traitements préventifs seront réalisés à une dose unique. « Cette dose est déjà 30% inférieure à celle recommandée par les vendeurs. Depuis 20 ans, nous déminéralisons l’eau et corrigeons son pH pour améliorer l’efficacité de la bouillie » précise le directeur technique.

Tariquet est également passé d’un parc d’aéroconvecteurs à un parc de pulvérisateurs à panneaux récupérateurs pour faire 50% d’économies supplémentaires.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Lebonsens Le 01 mai 2022 à 21:58:51
Smart farming,cloud etc!waouuuu!...sinon vous pouvez aussi arrêter tout cela te faire comme il y a 50 ans...un gar à pied et une petite sulfateuse et qui ne sulfate donc!que les grosses taches de mildiou...plus besoin de tracteurs,sulfateuses,ordinateurs etc....plus de pollution,économies d'énergie,de temps,etc,mais je suppose que cela vous paraîtra incompréhensible.Max viticulteur dans le bordelais.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé