Accueil / Viticulture / VinEquip dévoile les dernières innovations pour la vigne

Nouveau salon
VinEquip dévoile les dernières innovations pour la vigne

A Mâcon, la première édition du Vinéquip montre un nouvel enjambeur, du broyage pour robot, l’impression 3D de stations météo et une toile tissée pour protéger les rangs.
Par Vincent Gobert Le 06 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
VinEquip dévoile les dernières innovations pour la vigne
La première édition du salon Vinéquip montre de belles nouveautés du 05 au 07 avril 2022 à Mâcon - crédit photo : Vincent Gobert
V

inéquip clos le bal des salons "hivernaux". Avec lui s’exposent du mardi 5 au jeudi 7 avril 2022 les dernières nouveautés en matière d’équipements pour produire les prochains millésimes. Enjambeur survitaminé, stations météo autoconstruites en imprimantes 3D, gyro-tondeuses électiques sur robot enjambeur et toiles biosourcées pour l’entretien du rang : le salon bourguignon offre à voir de belles innovations technologiques pour la vigne.

 

Bobard renouvelle son enjambeur 1027

L’automoteur polyvalent phare du constructeur bourguignon est modernisé. Impossible de passer à côté de premiers changements très visuels. D’abord avec la cabine, toute nouvelle. « Elle est plus vitrée et plus spacieuse, décrit Denis Desbois, inspecteur commercial et responsable export. Elle est maintenant de catégorie 4 de série. De plus, elle intègre un terminal Bus-can Opus qui permet de centraliser tous les réglages. On n’a plus à faire avec plusieurs écrans ou pupitres pour la pulvérisation ou la vendange. Toutes les fonctions des outils sont attribuées aux commandes du joystick ». Le 1027 est plus puissant que la version antérieure, avec 136 chevaux au lieu de 120 ch. Le nouveau moteur Perkins est conforme à la norme Stage V sur les émissions, notamment grâce à un catalyseur demandant l’adjonction d’Adblue. L’hydraulique de prise de force propose un débit jusqu’à 125 l/min. Le circuit auxiliaire est alimenté par une pompe délivrant 40 l/min. Une troisième pompe est proposée en option pour animer la tête de récolte.

Trois châssis à voie variable sont proposés pour travailler des vignes à partir de 0,9 m et jusqu’à 1,5 m de large. La voie variable est extensible sur environ 70 cm. La correction de dévers hydraulique proposée peut atteindre 46 cm. Le dégagement sous châssis est de 135 ou 155 cm. Pour les manœuvres, la direction a été revue pour porter l’angle de braquage de 80 à 85 degrés. Côté pulvérisation, le modèle de cuve est changé pour une forme en L. Sa capacité est de 900 litres. Ce nouveau 1027 est testé depuis 3ans, il attend son homologation routière ce printemps. Encore à l’étude, le prix tarif de base devrait être compris entre 160 et 170 000 €.

 

Vitilab propose un service de fabrication 3D de mini station météo

Pour rendre accessible la station météo connectée et l’impression 3D, Vitilab propose, au choix, de fabriquer grâce à son imprimante 3D la coque de son prototype de mini station météo connectée, ou les plans de fabrication pour les viticulteurs équipés d’une imprimante de ce genre. Puis côté équipement électronique, les références et les plans de montage sont proposés gratuitement en open-source. Vitilab propose un accompagnement tout au long du processus de montage. La formation est gratuite. La fabrication de la coque de la station par Vitilab coûte 30 euros. Avec ce projet, l’objectif est que les viticulteurs de tous horizons s’emparent de la technologie, gagnent en autonomie et partagent leur expérience de montage et leurs relevés agro-climatiques. Tous à l’atelier !

 

Vitibot équipe ses Bakus de gyro-tondeuses

Si la version prototype est montrée à Macon, les préséries de broyeurs pourront arriver chez les premiers clients d’ici deux mois. « Ces outils sont faits maison, explique Vincent Denisart, directeur commercial pour la Champagne. L’objectif est de pouvoir associer aux interceps électriques ces outils de broyage de l’herbe, eux aussi électriques, sur les différents Bakus. Nos perches proposent de nombreuses possibilités. C’est un vrai jeu de Lego ! ».

Chaque outil est équipé de 16 marteaux placés en quinconce. Un moteur de puissance max 3 kW l’anime. La largeur de coupe est de 435 mm. Il est possible de régler la hauteur de coupe manuellement selon 5 positions. Les développements ont débuté il y a deux ans et des tests ont lieu en Champagne. Le prix tarif n’est pas défini mais selon le constructeur, l’objectif est de ne pas dépasser les 8 000 € la paire HT.

 

Phormium donne un coup d’accélérateur pour sa toile Duravigne

Alternative au glyphosate ou aux outils interceps, Phormium met en avant sa toile de paillage biodégradable Duravigne sur le salon Vinéquip. « Nous menons des essais du modèle de toile pour vignes depuis 2018, particulièrement en Suisse, détaille Tiphaine Kerbourch, technico-commerciale nouvellement recrutée pour booster les ventes en France. Il y a 3 ha de parcelles équipées là-bas. De premiers usagers vont profiter de notre solution dès ce printemps en France pour environ 5 ha de parcelles au total ». Cette toile est biosourcée et tissée de fibres fabriquées largement à partir d’amidon de maïs.

« C’est en train d’évoluer et nous testons de nouvelles matières premières, provenant de régions proches, précise Tiphaine Kerbouch. La toile tissée laisse passer l’eau et l’air. Sa couleur noire et marron est définie ainsi pour se fondre dans la nature et pour un effet anti pousse d’herbes. Les largeurs proposées sont de 50 ou 75 cm. Nous pouvons aussi proposer des toiles d’1 m de large. Leur durée de vie est d’au moins huit ans car la première installation date de 2014. Il est très important de bien préparer les rangs et les interrangs pour que la toile fasse corps avec le sol. Pour les ancrer nous préconisons un buttage. Puis nous mettons à disposition gratuitement notre dérouleuse pour installer la toile ». Les tarifs sont de 85 € pour le rouleau de 100 m et 50 cm de large, et 130 € les 100 m en 75 cm de large. Sortez couverts !

 
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé