Accueil / Viticulture / Un souffle d’air chaud sur la vigne pour la protéger du gel
Un souffle d’air chaud sur la vigne pour la protéger du gel
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Innovation
Un souffle d’air chaud sur la vigne pour la protéger du gel

Un ventilateur présenté en Bourgogne envoie de l’air dans une gaine accrochée au fil porteur de la vigne pour la réchauffer jusqu’à 25°C sur 100 mètres de distance. Le système s’installe et se range facilement.
Par Marion Bazireau Le 18 mars 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un souffle d’air chaud sur la vigne pour la protéger du gel
Les vignerons peuvent constituer des rangs de 100 mètres en assemblant des tronçons de 5 mètres à l’aide de fermetures éclair. - crédit photo : R-Tech Solutions
L

’arsenal antigel s’étoffe encore. Ce 17 mars, les vignerons de Meursault ont découvert une gaine en polyéthylène d’un millimètre d’épaisseur que l’on attache au fil porteur.

Au bout de chaque tronçon, relié à une armoire électrique, un ventilateur y envoie 2 000 Watts d’air de 25°C plus chaud que l’air ambiant. La gaine se gonfle sur un diamètre de 20 cm. Des microperforations placées sur toute sa longueur protègent la vigne sur 1 mètres de large et 2 de haut.

Les vignerons peuvent constituer des rangs d’une longueur maximale de 100 mètres, par tronçons de 5 mètres, reliés par une fermeture éclair. « A cette distance, le débit de l’air est toujours le même qu’au plus près du ventilateur mais on ne gagne plus que 7 à 8°C par rapport à la température extérieure » explique Arnaud Roussac, dirigeant d’R-Tech Solutions.

Système amovible

L’entreprise bourguignonne a conçu cette gaine pour répondre à des clients en recherche d’un système amovible ne gênant pas les travaux viticoles. « Contrairement au câble, une fois le risque de gelées passé, on peut la replier facilement sur elle-même à la manière d’un tuyau d’arrosage de pompier pour la stocker. Elle ne pèse que 20 kgs pour 100 mètres et ne pourrit pas » poursuit Arnaud Roussac.

La pose de la gaine est l’affaire de quelques minutes. Le ralliement à l’armoire va encore plus vite. « Les vignerons doivent simplement brancher chaque rang à l’armoire à l’aide de kits de connexion rapide, comme sur une multiprise ».

L’allumage du système est manuel. Pour faciliter la prise de décision, l’armoire est dotée d’un écran affichant la température, l’humidité, la vitesse et l’orientation du vent.

Comptez 19€ par mètre de gaine, 6000 à 7000€ pour une armoire 27 rangs, et 7 à 8 000 € pour la version 63 rangs.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Dominique Le 19 mars 2022 à 20:59:00
Et qu'est-ce qui va produire de l'air chaud ? Les cerveaux qui fument de ceux qui n'ont pas compris que nous vivons une crise énergétique ? Notre producteur national d'électricité, EDF, est une entreprise en faillite. Elle est devant un mur d'investissement de 100 milliards qu'elle doit financer, pour "recaréner" les vieilles centrales et construire les 6 EPR2 promis par Macron. Au passage, aucune réalisation opérationnelle avant dix ou quinze ans. De plus, elle a vendu aux Anglais des EPR à Hinckley Point C, dont le retard déjà acté rappelle le précédent finlandais. Nouvelles pénalités en vue... Etc... De plus, EDF a revu à la baisse de 10% ses objectifs de production sur les deux prochaines années et il est à craindre, avec tout ce qui se passe, que les périodes de grand froid débouchent sur des "délestages", dévastateurs quand on veut protéger une culture. Croire que la fourniture d'électricité sera toujours certaine et indéfinie est un pari risqué, vu les sommes misées par hectare. Il serait intéressant qu'un vrai débat, basé sur des hypothèses solides, ait lieu, parce que les revers risquent d'être cuisants et coûteux.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé