Accueil / Gens du vin / La Fête de la Fleur disparaît avec Vinexpo Bordeaux
La Fête de la Fleur disparaît avec Vinexpo Bordeaux
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Place au ban du millésime
La Fête de la Fleur disparaît avec Vinexpo Bordeaux

L’évènement le plus coté de la place de Bordeaux va se transformer, à la suite des changements stratégiques pris par le salon sur lequel il s’adossait, pour se focaliser désormais sur la semaine des primeurs.
Par Alexandre Abellan Le 12 février 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La Fête de la Fleur disparaît avec Vinexpo Bordeaux
Evènement de printemps datant des années 1950, la fête de la fleur s’est tenue pour la dernière fois au château Lynch-Moussas en 2019 (à Pauillac chez la famille Castéja). - crédit photo : Commanderie du Bontemps
Ã

Évènement marquant du calendrier girondin avec 1 500 convives triés sur le volet, la fête de la fleur qui clôturait chaque salon Vinexpo à Bordeaux (les années impaires en juin) n’est plus à l’ordre du jour pour son organisateur, la Commanderie du Bontemps de Médoc et des Graves, Sauternes et Barsac. « Nous restons partenaires de Vinexpo, mais comme le salon de Bordeaux a l’air, malheureusement, définitivement enterré, pour nous la fête de la fleur telle que nous la connaissions est remise en question » explique Emmanuel Cruse, le grand maître de la Commanderie du Bontemps.

Réunissant 176 crus de la rive gauche, 61 négoces et 10 bureaux de courtage, l’association n’organise pas des fêtes pour le simple plaisir de festoyer souligne Emmanuel Cruse, rappelant que « le but est de permettre à nos membres d’inviter leurs clients internationaux à l’occasion d’un évènement ». Si la Bordeaux Wine Week prévue pour l’été prochain semble trop « grand public » pour la commanderie du Bontemps, la semaine des primeurs au printemps doit devenir un nouveau temps fort, avec le renforcement du dîner du ban du millésime. Prévu cette année le samedi 28 avril au hangar 14 (dans le centre-ville de Bordeaux), l’évènement a de nouvelles ambitions dès 2023. « Avec la semaine des primeurs qui est décalée, nous allons y basculer notre fête la plus importante. L’idée est de clore dès 2023 la semaine des primeurs par un ban du millésime orienté sur les acheteurs professionnels présents » indique Emmanuel Cruse, qui note qu’en 2022 la question de l’accueil de visiteurs asiatiques et américains reste posé.

Dîner parisien

Devant se tenir dans une propriété, ce ban du millésime modifié doit devenir l’évènement pivot du calendrier des 280 commandeurs de l'association bacchique. Qui prévoit toujours un dîner de prestige lors du salon Wine Paris & Vinexpo Paris chaque début d’année (après un dîner au château de Versailles en 2020, le projet d’un évènement au Louvre a été reporté pour 2022).

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé