Accueil / Viticulture / 3 rendez-vous pour réduire ses phytos à la vigne

A vos agendas !
3 rendez-vous pour réduire ses phytos à la vigne

De nombreuses expérimentations ont été lancées en 2018 par le réseau Dephy pour étudier des itinéraires alternatifs au tout pesticides. Trois webinaires sont prochainement organisés pour présenter les résultats obtenus en viticulture.
Par Marion Bazireau Le 28 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
3 rendez-vous pour réduire ses phytos à la vigne
Du biocontrôle aux robots, les alternatives aux pesticides sont nombreuses. - crédit photo : Pixabay
A

vos agendas ! En collaboration avec l’ACTA et Agreenium, le réseau Dephy organise une série de webinaires faisant la lumière sur les systèmes agroécologiques moins gourmands en produits phytosanitaires. Au moins trois concernent la viticulture.

D'abord celui du 10 mars, au cours duquel l’ingénieur Xavier Burgun présentera le projet BEE, pour « Biocontrôle et Equilibre de l’Ecosystème vigne », porté par l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) de Nouvelle-Aquitaine depuis 2018.

Intégrer le biocontrôle

D’ici 2023, l’objectif des chercheurs est de faciliter l’intégration des produits de biocontrôle dans l’itinéraire technique des vignerons. Ils visent une réduction drastique de l’IFT hors biocontrôle et un respect de rendement et de qualité pour les vins et eaux de vie.

Le 12 mai, David Lafond parlera de la diversification floristique des parcelles. Elle est testée dans le cadre du projet IFV Diverviti pour éliminer les herbicides, les insecticides (hors traitements obligatoires) et réduire les fongicides d’au moins 50 %, tout en augmentant la fertilité des sols.

Cette diversification est accompagnée d’un choix de matériel végétal vigoureux pour compenser la concurrence liée au couvert végétal, de l’implantation de variétés résistantes aux maladies, d’un système de taille productif, de l’utilisation de pulvérisation confinée pour limiter les dérives de traitement sur les plantes de service ou encore fertirrigation enterrée dans les vignobles soumis à une forte contrainte hydrique.

Robots et pulvé

Pour finir, le 24 mars 2023 l’IFV fera un premier bilan de NextGen’Viti, projet évaluant l’introduction de la robotique et de systèmes de pulvérisation fixe en parallèle de l'utilisation de leviers agroécologiques.

Chaque session se déroulera le jeudi de 13h à 14h15. 30 minutes seront réservées aux échanges entre les participants et les porteurs de projets. 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé