Accueil / Commerce/Gestion / Cinq vignerons créent un caveau commun
Cinq vignerons créent un caveau commun
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Initiative
Cinq vignerons créent un caveau commun

Cinq vignerons de Sigean se sont associés pour ouvrir un point de vente. Une aventure collective qui les unit au-delà des objectifs commerciaux.
Par Michèle Trévoux Le 07 janvier 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
 Cinq vignerons créent un caveau commun
Ces cinq vignerons de Sigean se sont associés pour ouvrir un point de vente. - crédit photo : william barbier
D

epuis le 11 décembre, cinq vignerons de Sigean font caveau commun. Chacun à tour de rôle, ils tiennent boutique dans l’ancien caveau de la coopérative du village, désormais propriété de la mairie. A l’initiative de ce projet, Jean-François Durand, vigneron au domaine Saint Michel à Sigean, est enchanté de l’enthousiasme de ses confrères.

"Des valeurs communes"

« Je n’avais ni les moyens, ni le temps de monter mon propre caveau. D’où l’idée de cette démarche collective qui a tout de suite séduit mes collègues. Ce sont surtout des jeunes qui ont récemment repris l’exploitation familiale et qui souhaitent développer leurs ventes en bouteille. Tous sont sur Sigean, c’est la condition pour faire partie de l’association. Nous partageons des valeurs communes : quatre d’entre nous sont en bio, le cinquième est HVE. C’est un projet que nous avons bouclé en moins d’un an », raconte-t-il.

Les vignerons se relaient pour assurer les ventes

En juillet 2021, les cinq vignerons fondent l’association des vignerons indépendants de Sigean qui loue le local. Le caveau est ouvert tous les jours de 10 heures à 12 h 30 et de 17 heures à 19 h 30, sauf le lundi et le dimanche après-midi. Les vignerons se relaient pour le tenir, chacun assurant les ventes de l’ensemble du groupe. Tous les jours, ils proposent cinq cuvées à la dégustation, une par vigneron, avec un roulement chaque semaine. L’association prélève 15 à 20 % sur les ventes pour payer ses frais. Le reste est réparti entre les vignerons en fonction de leurs ventes.

Le caveau vend une vingtaine de cuvées en AOC Corbières, Languedoc, IGP pays d’Oc et vin de France dans une fourchette de prix de 6 à 20 € la bouteille.

Un emplacement idéal

Pour les cinq associés, l’emplacement est idéal, en périphérie du village avec un grand parking. « Il y a beaucoup d’espace en extérieur, ce qui nous permettra d’organiser des événements, notamment en été où nous avons beaucoup de passage ». D’ores et déjà, ils organisent des apéritifs vignerons une fois par mois le jeudi soir puis toutes les semaines en saison. A l’avenir, ils ont l’intention d’organiser des dégustations pour les cavistes et les restaurateurs et, avec l’appui de la mairie, de rencontrer les responsables des supermarchés locaux.

Les clients au rendez-vous

Sur les 15 premiers jours d’ouverture, les clients sont au rendez-vous. « On est content, ça travaille. Nous avons plus de monde qu’on ne le pensait. Sans doute à cause des fêtes. Ce sera sûrement plus calme en janvier et février », indique Jean-François. Si la dynamique perdure, les associés envisagent de recruter un commercial qui les représenterait leurs cinq domaines.

Au-delà d’avoir ouvert leur boutique, Emmanuel Pala, un des associés, apprécie le lien qui s’est créé entre eux : « C’est l’occasion d’échanger sur toutes les autres facettes de notre métier, explique-t-il. Le groupe est rassurant. On se sent moins seul. On réinvente une forme de coopérative ».

Les cinq associés

Jean-François Durand, président de l’association Les Vignerons indépendants de Sigean. Il a repris en fermage les 18 ha du domaine Saint Michel des Etangs. Il produit deux rouges, un rosé et un blanc, certifiés AB. Emmanuel Pala, domaine du Vent Terral, 10 ha, certifié AB, vinifie une partie de sa production, et livre le reste en coop. Il élabore 4 cuvées, vend 7 000 cols/an et vise 10 000 à 12 000 cols. Noémie et Jérôme Caccia, frère et sœur, ont repris le domaine Caccia, propriété familiale en 2021. Ils ont produit un blanc, un rouge et un rosé certifiés AB. Sébastien Prunet, du Domaine Marras (13 ha) est le plus aguerri du groupe. Il produit 8 cuvées certifiées AB qu’il exporte déjà en Europe et au Japon. « La locomotive du groupe », décrit Jean-François Durand. Benoit Carbou a repris en 2016 le domaine familial de Pech Maho (35 ha), certifié HVE. S’appuyant sur l’expérience familiale, il élabore deux rouges et un rosé

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé