Accueil / Viticulture / Des semoirs viticoles pour tous les terroirs

Couverts végétaux
Des semoirs viticoles pour tous les terroirs

De nombreux viticulteurs se sont rendus à la démonstration de semoirs organisée par les CUMA Gard Hérault, et la Chambre d'agriculture. Ils y ont découvert 6 modèles, en semis direct ou indirect.
Par Marion Bazireau Le 18 octobre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des semoirs viticoles pour tous les terroirs
La présentation de six semoirs a attiré de nombreux viticulteurs. - crédit photo : Marion Bazireau
I

l y avait du monde dans la première parcelle de syrah du domaine Maspiquet, exploitation du lycée agricole de Montpellier, intégrée au plan Ecophyto Dephy, ce jeudi 14 octobre.

Les vendanges derrière eux, de nombreux viticulteurs ont pu se rendre à la démonstration de semoirs organisée par les CUMA Gard Hérault, et la Chambre d’agriculture.

« Nous avons commencé les semis de couverts végétaux ici en face du domaine sur 1,7 hectare, sur un sol sableux. Nous avons choisi des semences fermières de céréales, légumineuses et crucifères et avons obtenu des résultats mitigés malgré un surdosage à 173 kg/ha » a d'abord témoigné Guillaume Alépée.

Accompagné par la Chambre d’Agriculture, le responsable du domaine s’apprête cette année à le faire sur 10 hectares, avec différentes semences selon ses terroirs, d’où son intérêt pour cette comparaison de matériels.

Passée l’explication de calcul de débit en Kg/mn sur un semoir avec un distributeur à entraînement électrique, Alexandre Quintard a présenté le semoir APE, conçu pour travailler en combiné avec une herse rotative en espace réduit. « Plus on lève la barre de semis, plus on enfonce les graines et inversement » a-t-il indiqué. Le sol est ensuite rappuyé par un rolo packer.

Dans la trémie, un nid d’abeille breveté évite que les petites graines tombent en bas, et que les grosses soient semées en dernière. « Un apport d’huile au mélange permet également d’éviter le phénomène » a commenté un conseiller viticole.

Après avoir regardé la machine travailler sur deux rangs, le public s’est dirigé vers le semoir pneumatique de Clemens.

4 semoirs en semis direct

Place ensuite au semoir de semis direct Gerber, équipé d’un boîtier régulateur DPAE (Débit Proportionnel à l'Avancement Electronique), dont la première rangée de disques gaufrés ouvre le sillon en tranchant et hachant le sol pour éviter bourrages d’herbe. Ensuite, les dents avec leur profil en T Inversé scalpent les racines des vieux couverts et positionnent la semence dans le sillon, avant que des rouleaux d’appui ne la talent.

Les établissements Gil ont ensuite présenté le semoir le plus vendu en France (250 en 5 ans), un appareil en semis direct entièrement mécanique, équipé de deux trémies, dont une petites pour les fleurs et moutardes, sans DPAE mais très précis, à dents, dents et disques, ou entièrement à disques.

Guttler a enchaîné avec son Green Manager, semoir direct avec DPA mécanique très modulable en largeur et longueur, avec des disques en fonte ou synthétiques pour économiser jusqu’à 250 kgs. Les disques ouvreurs tranchent la végétation. Le semis des grosses graines se fait derrière la dent. Elles sont rappuyées par le rouleau à pointes pour éviter les lessivages et croûtes de battance, tandis que les petites sont semées à la volée derrière.

Maschio Gaspardo a fermé le bal avec un autre semoir vigne à semis direct en DPAE, le Diretta V, disponible de 6 rangs, pour une largeur de 1,35 mètre à 10 rangs, pour une largeur de 2,10 mètre, pourvu de disques, d’un soc, de roues de rappuie, en fonte ou en caoutchouc, pour semer jusqu’à 8 cm de profondeur, et de une à trois trémies.

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé