LE FIL

Sur la sellette

Une pétition pour presser Emmanuel Macron d’interdire le glyphosate en Europe

Jeudi 14 octobre 2021 par Marion Bazireau

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France « au plus tard » début 2021 » rappellent 37 organisations de la société civile.
« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France « au plus tard » début 2021 » rappellent 37 organisations de la société civile. - crédit photo : Générations Futures
Sous l’impulsion de Foodwatch France et Générations Futures, 37 organisations de la société civile lancent une pétition pour inciter le Président de la République à interdire le glyphosate en Europe fin 2022.

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France « au plus tard » début 2021 » s'insurgent 37 organisations de la société civile*.

« Il n’a pas tenu cette promesse, mais la France, qui va endosser la présidence tournante de l’UE en janvier 2022, peut et doit jouer un rôle moteur et sans ambiguïté pour faire interdire le glyphosate en Europe ».

En tête de la coalition, Foodwatch France et Générations Futures lancent une pétition pour inciter le Président à prendre position contre la molécule. 

Pour Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch : « Il est urgent de se mobiliser car c’est maintenant que tout se joue. Fin 2022, l’autorisation du glyphosate en Europe expire. Son interdiction devrait être évidente pour protéger la santé humaine et l’environnement, au vu des études connues, mais les lobbies font tout pour brouiller les pistes. On n’est donc pas à l’abri d’une mauvaise surprise et le rôle de la France va être essentiel ».

Principe de précaution

« La dangerosité du glyphosate est maintenant acquise pour les experts, qui utilisent les données scientifiques publiées validées par la communauté scientifique, comme ceux du CIRC ou de l’Inserm. Mais le risque dans le dossier de réhomologation du glyphosate est que, comme par le passé, les agences européennes écartent ces données et s’appuient plutôt sur les études produites par les industriels, souvent contestables », alerte de son côté François Veillerette, de Générations Futures.

Les organisations rappellent que le rapport multidisciplinaire de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) publié le 30 juin dernier est venu renforcer l’analyse des risques du glyphosate sur la santé.

« Les conclusions d’études crédibles telles que celles du CIRC ou de l’Inserm sur les risques que présente le glyphosate doivent de facto conduire les décideurs politiques à protéger les agriculteurs, la population et la planète en interdisant cette substance – ne serait-ce que par l’application du principe de précaution européen ».

 

* : Foodwatch France, Générations Futures, Greenpeace France, Agir pour l’Environnement, Ligue contre le cancer, WECF, France Nature Environnement, FNE Auvergne-Rhône- Alpes, Amis de la Terre, ATTAC France, BLOOM, Combat Monsanto, Justice Pesticides, Confédération paysanne, CCFD-Terre-Solidaire, Réseau Action Climat, Union Nationale de l’Apiculture Française, Syndicat national d’apiculture, Terre d’abeilles, Terre & Humanisme, Cantine sans plastique France, Réseau Environnement Santé, FNAB, Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique, SOL, Institut Veblen, Commerce équitable France, UFC Que Choisir, Ligue des droits de l’Homme, Ingénieurs sans frontières agriSTA, ActionAid France, Secrets Toxiques, WWF, SumOfUs, WeMove Europe, Campagne Glyphosate et Alerte des Médecins sur les Pesticides.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Benji Le 14 octobre 2021 à 17:43:58
37 associations qui sont toute à la charge de la société via des subventions composé toutes des mêmes militants bobo écolos qui ne produisent rien voila la réalité! Quand on regarde le nombre de militants et leurs mode de financements il est urgent de dénoncer leurs pratiques! Ces ONG toutes à la solde du bio bussiness et des gafas donnent des chiffres et des données issus de leurs propre interprétation pseudo scientifiques fausses! Les mensonges des laboratoires biocheck ,des fausses vidéos de L214 ,etc…..sont des réalités ! Ras le bol de voir des médias et des journalistes incapables de nous aider à combattre la doctrine de décroissance et les contraintes de ces donneurs de leçons qui ne connaissent rien à nos productions francaise
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé