LE FIL

En infographies

Les exportations de vins français dépassent les niveaux d’avant-crise Covid

Vendredi 03 septembre 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 06/09/2021 16:59:21

Les exportations de vins français dépassent les niveaux d’avant-crise Covid
- crédit photo : J.F. Hillebrand
En forte croissance par rapport à 2020, les expéditions de vins de France sur le premier semestre 2021 réussissent à dépasser celles de 2019 dans de nombreux marchés clés.

C’est une surperformance éclatante. Sur le premier semestre 2021, la France a exporté 7,3 millions d’hectolitres de vin pour un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros. Soit des hausses de 15 % en volume et 40 % en valeur par rapport aux six premiers mois confinés de 2020, mais surtout des hausses 15 % en volume et 9 % en valeur par rapport au premier semestre 2019. Non seulement les vins français s’exportent plus que pendant la première vague de covid-19, mais en plus ils retrouvent des croissances supérieures aux bons acquis de l’avant-crise.

« Il est logique de plus exporter de vins en 2021 qu’en 2020 comme l’économie était à l’époque à l’arrêt. Il est à souligner que les exportations dépassent celles de 2019, qui étaient déjà bonnes » résume Adrien Boussard, le référent sectoriel vins et spiritueux pour Business France. Partageant ses statistiques avec Vitisphere (voir ci-dessous). « Au global, les performances sont très bonnes sur les principaux marchés » ajoute l’analyste, soulignant la reprise du marché américain depuis la suspension des taxes Trump/Airbus pour les vins tranquilles (sans oublier des records d’expéditions pour les vins effervescents, dont les champagnes).

Replis anglais et chinois

Dans le top 10 des destinations export pour les vins français, on note cependant quelques ombres au tableau. Comme le repli ce début 2021 des volumes expédiés en Grande Bretagne par rapport à 2020 (-13 %) et 2019 (-12 %), pouvant marquer la fin du stockage pré-Brexit et probablement un besoin de stabilisation du marché note Adrien Boussard. Si la Chine importe plus de vins français sur le premier semestre 2021 par rapport à 2020 (+47 % en volume et +86 % en valeur), elle ne revient pas au niveau de 2019 (-20 % en volume et +6 % en valeur). Au-delà de la premiumisation des vins français sur le marché chinois, ce dernier reste en repli. Et les vins français et chiliens ne récupèrent qu’à la marge les volumes de vins australiens qui ne sont plus importés à cause de surtaxes punitives.

Dans le panel des pays prometteurs pour les vins français, Adrien Boussard note le fort potentiel de la Corée du Sud. La seizième destination export des opérateurs nationaux affichent des croissances impressionnantes sur ce premier semestre : +146 % en volume et +113 % en valeur par rapport en 2020, +112 % en volume et +122 % en valeur par rapport à 2019. « C’est un beau marché en devenir à prospecter » souligne l’analyste (cliquer ici pour en savoir plus sur le marché sud-coréen).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé